Quand le journaliste John Wesley Delva exprime son indignation face aux dérives de la TNH

Dans une lettre publiée sur sa page Facebook, le journaliste très engagé dans la cause du pays ne cache pas sa frustration face à la dépravation de la société haïtienne. TripFoumi Enfo

John Wesly Delva parle de: “La Cocoratisation de la TNH”: une preuve flagrante de la débâcle de l’Etat.

La seule Télévision de service public d’Haiti devient hélas une boîte à images de promotion d’insanités, de médiocrité médiatique et de bêtises. Avec un cancre, un « analphabète fonctionnel » comme Gamal Augustin à sa direction, un gouvernement à odeur puante du PHTK à sa commande, on ne pourrait s’attendre à mieux.

En temps normal, la fête d’une télévision d’État devrait se passer entre des gens lettrés du pays à travers une cérémonie de haute gamme où les enfants pourraient apprendre des choses sur l’histoire de ce média, mais hélas, les 40 ans de la TNH a été une célébration de la bêtise, de l’inculture et de la honte, laquelle a réuni « l’élite des voyous » du pays(Roro Nelson, Mikaven, Jojo Lorquet, Gamal Augustin et consorts) conduits par le maestro Ti Simòn, débitant des diatribes au plaisir d’une masse de gens pitoyables.

Au lieu d’un discours de réconciliation dans un pays divisé, morcelé et égrugé par l’égoïsme des uns et la haine des autres; au lieu d’un discours qui pourrait rappeler à cette génération les réalisations de ce média et offrir à la memoire collective une marque d’honneur; au lieu d’un discours portant sur l’éthique des médias, la responsabilité du journaliste, la mission du média de l’Etat, on avait assisté de préférence à une célébration de la vulgarité qui, malheureusement, a été sans pitié, pour les enfants du pays.

J’ai du mal à digirer qu’un média d’État puisse se ravaler à un tel niveau de bêtise et de saleté. Même en rêvant, je ne pourrais jamais assister à un tel spectacle même dans le média le plus médiocre dans un pays civilisé. Désolé si par ce propos je pèche par ethnocentrisme , mais en toute franchise, on dirait que mon pays est hors de toute civilisation, souffrant d’une crise persistante de moralité, de bon sens et d’humanité, car même les hommes les moins évolués n’auraient pu penser ni accepter qu’un média de service public offre ce saltimbanque putride à la société, ce spectacle vide de toute valeur morale, intellectuelle et pédagogique.

Voilà une preuve de plus que ce pays est pris en otage par des voyous, des cancres, des bandits légaux, des gens qui devraient être en prison, mais qui avec arrogance continuent d’insulter l’intelligence collective. Les 40 ans de la TNH, une autre preuve qui dénote notre degré de laideur, de bassese, d’ignorance, de bêtise, et témoigne éloquemment de la débâcle de l’Etat haïtien.

Une publication du journaliste John Wesley DELVA depuis

Montréal, le 4 Août 2019

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker