Des centaines d’haïtiens appréhendés aux Iles Turks and Caicos, le GARR tire la sonnette d’alarme

Plus de 236 ressortissants haïtiens ont été arrêtés sur les côtes des Iles Turks and Caicos en seulement une semaine. Selon le Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés, GARR, la majorité est reconduite en Haiti tandis que les autres sont en détention jusqu’à leur retour au bercail.

11 femmes et 26 hommes ont été interceptés lors du premier coup de filet le 10 août dernier. Ces individus se trouvaient dans une baleinière, à en croire les responsables du GARR.

Les garde-côtes américains ont aussi mis la main au collet de 146 individus qui, selon le même rapport, étaient à bord d’un autre bâtiment. Ce deuxième groupe d’illégaux comportait 22 femmes, 4 mineurs et 120 hommes.

Dans un communiqué de presse datant le 19 août, le GARR fait mention d’un dernier groupe de passagers haïtiens, soit 53, ayant été également interpellés le 12 du même mois. Ce qui totalise dans l’ensemble 236 autochtones haïtiens en situation irrégulière aux larges des Iles Turks and Caicos.

Plus de 50% de ces individus, soit un total de 146, sont des départements Nord et Nord-Ouest. Ils ont tous été rapatriés alors que les 90 autres sont actuellement incarcérés en attendant leur expatriation, toujours selon le communiqué du GARR.

Cette situation a provoqué des réactions de certaines autorités des Iles Turks, dont le ministre de l’immigration, Valden Delroy Williams, lui-même qui menace de mettre fin à la course régulière des haïtiens vers son pays. Interpellé, il appelle les autorités haïtiennes à contrôler le flux migratoire de leurs ressortissants.

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés invite les dirigeants haïtiens à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour améliorer la vie de leurs citoyens, question de stopper cette hémorragie qui est la fuite des jeunes vers l’extérieur.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker