Pénurie de carburant : longue file de véhicules à la pompe

Les chauffeurs de la capitale font face à une rareté de carburant depuis le mercredi 21 août 2019. Plusieurs pompes ont déjà fermé leurs portes. Les riverains ont parcouru toutes les rues de l’aire métropolitaine pour en trouver une à s’approvisionner.

Cette rareté d’essence est due par le fait que l’Etat n’arrive pas à rembourser ses dettes au près des compagnies pétrolières. L’ Etat doit payer les 5 milliards de dollars à ces compagnies pour les permettre de placer les commandes sur le marché international selon un responsable.

Le président de la chambre des députés Gary Bodeau, a déclaré sur les ondes de la radio scoop FM, le 20 août dernier, que l’Etat n’est pas en mesure de continuer à subventionner les prix du carburant à la pompe, selon le dernier rapport de l’inspection fiscal du ministère de l’économie et des finances( MEF). Le député de Delmas se dit préoccupé de la situation récurrente de pénurie de carburant dans le pays.

Le ministre de l’économie et des finance Ronald Décembres, tente de rassurer la population concernant l’information faisant croire que le pays va faire face à une rareté d’essence sur le marché local. Selon le ministre il n’y aura pas de rareté. TFE

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker