Le sénateur Onondieu Louis dans l’œil du cyclone

Dans un rapport publié ce 27 août 2019, la Fondation Je Klere (FJKL) fait état de l’implication présumée du sénateur de la République, et questeur du sénat Onondieu Louis, dans une vaste affaire de corruption en s’appuyant sur une conclusion du Bureau des Affaires Financières et Économiques (BAFE), une unité de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

Dans ce rapport dressé à l’attention du Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me. Paul Eronce VILLARD, les enquêteurs sont catégoriques ne laissant place à aucun doute.
«Il paraît tout à fait évident, Honorable Magistrat, que le sénateur Onondieu Louis dont le nom a été cité par les interpellés lors de leurs auditions et les nommés Marie Myrlande Georges identitée fiscalement au numéro 004-155-475–8, Ysmik CHOUTE, identité fiscalement au numéro 004-019-400-3, Jimmy FERVIL identité nationalement au numéro 01-01-99-1976-07-00891 et consorts soient liés par une vaste opération de détournement de fonds Publics, de blanchiment des avoirs, d’enrichissement illicite et d’association de malfaiteurs…», a conclu le rapport.

Pas mal de comptes en banques d’entreprises fictives auraient été utilisés pour faire transiter de grosses sommes d’argent. Par exemple, des dépôts totalisant 29 784 750. 00 gourdes ont été effectués en cash sur un compte domicilié à la Unibank d’une entreprise de location de Véhicule située à Saint-Louis du Nord à partir du 8 mai 2018. Par ailleurs, cette même entreprise à procédé au retrait de 22,905,790.00 gourdes allant du 3 janvier au 26 juin 2019.
Il est fait mention de plusieurs autres transactions en dollars et en gourde à l’actif de cette entreprise ayant appartenu à Ysmik CHOUTE identité fiscalement au numéro 004-019-400-3, Enseignant de profession

Cette affaire fait suite à l’intervention de la police judiciaire dans une succursale de la UNIBANK située à Petion-Ville le 6 août dernier, au cours de laquelle plusieurs individus ont été interpellés.
Il s’agit de: Jimmy FERVIL, André AUGUSTE et Anel NELSON.

Ces derniers ont été dénoncés par Cassandra JEAN à la DCPJ après que son compte a été crédité de fortes sommes d’argent qu’elle devait tirer et remettre à Jimmy moyennant une subvention de 25 000 gourdes, selon le rapport.

Plusieurs éléments de l’enquête, aussi surprenants qu’ils puissent paraître, ont révélé que:

  • Jimmy Fervil, passant aux aveux, a agi pour et au nom du sénateur Onondieu Louis et de Madame Myrlande GEORGES CASSEUS qui est secrétaire adjointe au Sénat de la République
    -Anel NELSON est chauffeur attaché au service de Madame Myrlande GEORGES CASSEUS
  • André AUGUSTE est un policier de la 17ème promotion ID 05-17-05-07973 affecté à l’UDMO du Nord-Ouest en détachement avec le sénateur qui lui avait instruit d’aller purement et simplement sécuriser les transactions.
  • Ysmik CHOUTE, propriétaire de l’entreprise, est le chef de cabinet du questeur Onondieu Louis.
  • L’adresse de l’entreprise « Révélation’ Rent A Car» est celle d’un dépôt de boissons gazeuses.
  • un véhicule de la Direction Générale des Douanes impliqué dans la transaction a aussi été saisi et sera utile pour la suite du dossier

Après l’analyse de différents comptes bancaire dont elle est en possession, la Direction Centrale de la Police Judiciaire parvient à conclure qu’«ils présentent toutes les caractéristiques fictives souvent utilisées dans les opérations de blanchiment et d’enrichissement illicite».

Entre-temps, l’organisme de défense des droits humains, FJKL, se pose des questions que seule la justice pourra répondre. «Comment l’argent destiné à la subvention scolaire au Sénat de la République peut faire l’objet de telles transactions frauduleuses pendant que des parents, à travers le pays, sont incapables d’envoyer leurs enfants à l’école…», s’interroge-t-il.

En fin de compte, la réalité haïtienne ne cesse de contredir Alfred de Musset qui disait que « l’homme est un apprenti, la douleur est son maître, nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert…». Mais de nos jours, la règle est que« nul ne se connait tant qu’il n’a pas été confronté au pouvoir de l’argent».

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker