Sénateur Patrice Dumont brise son silence pour demander compte une deuxième fois

Comme il l’avait déjà fait dans le dossier du sénateur Gracia Delva, vice-questeur du grand Corps qui serait de mèche avec un puissant chef de gang où son nom a été cité comme auteur intellectuel dans un cas d’enlèvement. Le sénateur Patrice Dumont le fait à nouveau où il adresse une correspondance au président du sénat, Carl Murat Cantave afin de solliciter toutes les explications claires sur le fameux dossier impliquant son collègue, sénateur Onondieu Louis, le questeur du sénat dans une vaste affaire de corruption selon un rapport de la Fondation Je Klere(FJKL)

Lisons attentivement cette correspondance dont une copie nous est parvenue à TFE

Palais Législatif, le 28 août 2019

Honorable Carl Murat Cantave
Président du Sénat de la République
En ses bureaux

Honorable Président,

D’un rapport d’enquête daté du 16 août 2019 du responsable du Bureau des Affaires Financières Économiques (BAFÉ), Monsieur Phanèce PIERRE LOUIS ,au Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, je lis ce qui suit à la conclusion :
« il parait tout à fait évident, Honorable Magistrat, que le Sénateur Onondieu LOUIS dont le nom a été cité par les interpellés lors de leurs auditions et les nommés Marie Myrlande GEORGES identifiée fiscalement au numéro 004-155-475-8, Ysmick CHOUTE, identifié fiscalement au numéro 004-019-400-3, Jimmy FERVIL identifié nationalement au numéro 01-01-99-1976-07-00891 et consorts soient liés par une vaste opération de détournement de fonds Publics ( sic), de blanchiment des avoirs, d’enrichissement illicite et d’association de malfaiteurs, lesquelles infractions devront faire l’objet d’enquête approfondie sur certains points d’ombres.. »
​Des points d’ombres mentionnés dans le rapport nous retenons :
« l’obtention et l’évaluation de la déclaration de Patrimoine du Sénateur Onondieu LOUIS ;
la fonction occupée par le nommé Ysmik CHOUTE au Sénat de la République ;
l’interpellation des nommés Marie Myrlande GEORGES et Ysmik CHOUTE » (sic)

Monsieur CHOUTE est chef de cabinet du questeur Onondieu LOUIS ; Madame GEORGES, dite Madame CASSÉUS, est Secrétaire Générale adjointe aux Évènement Spéciaux.

C’est peu de dire que ce qui se passe au Sénat n’est pas acceptable au triple point de vue légal, éthique et administratif. Par cela, le corps des Sénateurs met la République en danger. Il est inadmissible, en effet, que des élus de notre niveau acceptent de compromettre leur travail, ne serait-ce qu’en se laissant soupçonner de corruption et de collusion avec deux employés Ysmik CHOUTE et Marie Myrlande GEORGES, dite Madame CASSÉUS, je vous le rappelle, cette dernière citée parmi les Sénateurs eux-mêmes comme plaque tournante de toutes les grosses magouilles passées et présentes au Sénat de la République.

Plus de tergiversation, Honorable Président, il faut immédiatement révoquer l’employée Marie Myrlande GEORGES dite Madame CASSÉUS.
En ce qui a trait à Monsieur CHOUTE, le décret relatif aux Principes Fondamentaux de Gestion des emplois de l’Administration Publique Nationale en son article 140, alinéa 1, autorise « la mise en disponibilité par une mesure disciplinaire pour une période qui ne peut jamais excéder trois mois. Évidemment, la justice règlera la question en dernière instance.
Ces mesures conservatoires devraient aussi concerner le Collègue Onondieu Louis en tant que questeur. Le Vice questeur Garcia DELVA s’étant déjà retiré, le Secrétaire Général signera à sa place.

Vous trouverez ci-joint, une copie du rapport en question. Vous comprendrez alors par vous-même que l’institution sénatoriale est en train de s‘entortiller. Vous avez la responsabilité en tant que Président, d’affronter ce problème qui a pourtant tout l’air de la partie émergée d’un immense iceberg.

Allez, Honorable Président, faites que la nation, au-dessus de tout, voie en vous un fils qui comprend sa préséance absolue, particulièrement quand il s’agit d’une fausse solidarité qui a tendance à confondre impunité et immunité que l’on prête souvent aux agents de l’État. Dans nos rangs, trop de relâchement moral coupable. La rédemption nationale est au prix du courage patriotique. Fin de la correspondance… TFE

Salutations patriotiques.

Patrice DUMONT

Sénateur de la République

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker