Sénateur Onondieu Louis se met à la disposition de la Justice

Par une note signée Bureau de Communication dudit Sénateur, ce dernier informe à toutes et à tous sa décision de comparaître par devant le juge d’Instruction.

Sans l’aval du corps auquel il est appartenu, l’élu du Nord-Ouest prétend pouvoir se blanchir face aux allégations qui sont, selon lui, fausses, révélées par Marie Yolene Gilles de la Fondation Je Klere.

Ignorant la splendeur du rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) dans l’affaire, le Sénateur estime que les déclarations de la défenseure des droits humains sont un affront à son honorabilité et, c’est à dessein « des intérêts mesquins et politiciens ».

Le Sénateur, malgré tout, espère que par cet acte, la « vérité judiciaire ouvrira les yeux de la nation toute entière ».

Une pratique qui continue et met en péril l’appareil judiciaire haïtien : à chaque fois qu’on accuse un politicien d’avoir commis quelque chose de mauvais, il fait recours aux termes « persécutions politiques ». Donc, il se passe pour victime. D’une à deux interviews, il est blanchi et passé à l’oubliette. Cette situation se présente comme une opportunité pour que cela cesse, commentent certains observateurs.

Ainsi, persiste cette interrogation : est-ce que c’est l’immunité parlementaire qui remportera ou l’impartialité de la justice?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker