Fritz William Michel aura-t-il la bénédiction de l’Assemblée des Sages ?

Plus d’un mois après sa nomination, le Premier ministre Fritz William Michel a enfin présenté l’énoncé de sa déclaration de politique générale à la chambre basse ce mardi 3 septembre. En plus des échauffourées qui ont ponctué ses débuts, la séance s’est déroulée dans un climat de très grande hostilité. Néanmoins, après seulement trois heures d’horloge, les députés ont ainsi partagé leurs votes : 76 pour, 0 contre et 3 abstentions. Alors que cette étape a été franchie avec succès, on se demande pourtant si le cabinet ministériel pourra espérer également un vote favorable de l’assemblée des sénateurs.

Longtemps attendu au parlement, M. Michel a su, par son élégance, convaincre les députés à voter son énoncé de politique générale. Nommé dans un contexte socio-économico-politique extrêmement difficile, il est présenté par les proches du pouvoir en place comme le messie salvateur, celui qui vient apporter les palliatifs à la douleur économique et sociale des plus démunis.

En seulement treize minutes, il présente sa déclaration de politique générale dans un document d’environ 52 pages qu’il dit asseoir sur huit principaux axes. Un visage inspirant la confiance et entouré des membres de son cabinet, sa ratification a été le mobile d’une certaine guerre froide caractérisée par le sabotage du matériel de sonorisation et le mobilier de la chambre basse par certains députés de l’opposition très tôt le matin du 3 septembre.

Malgré la pagaille qui a marqué la séance, les conflits de positions et les luttes tendancielles, le député de Delmas Gary Bodeau qui préside le bureau, a fait preuve d’un certain leadership qui, sans doute, va renforcer son estime et va lui procurer un plus en matière de maturité politique. Peu de temps après l’appel nominal, il invite le Premier ministre a donné lecture de son énoncé.

Renforcer la justice et la sécurité publique, renforcer la lutte contre les inégalités sociales, l’intégration des personnes handicapés, relancer l’économie nationale, promouvoir la bonne gouvernance, rendre effective l’autonomie des collectivités locales, renforcer les acquis démocratiques, l’intégration de la diaspora et promouvoir le dialogue inter-haïtien, sont entre autres les priorités de son gouvernement.

Toutefois, il n’est pas le premier à donner lecture d’une politique générale assez riche au parlement. Faire de grandes promesses, annoncer de très nombreuses mesures pour stopper le fléau de l’insécurité, annoncer que la situation des plus pauvres sera améliorée est le propre de tout premier ministre nommé en quête de ratification.

Face à la montée flagrante du taux de l’insécurité, la dégradation sociale de l’être haïtien, la situation économique devenue plus précaire, le taux d’inflation sans cesse croissant, on se demande si Fritz William Michel a la maturité qu’il faut pour répondre aux exigences de l’heure. Justifié capable par la chambre basse, il doit maintenant se préparer à convaincre les honorables sénateurs.

Fritz William Michel aura-t-il la bénédiction de l’Assemblée des Sages ?

Compte tenu des exigences du moment et de la réalité politique actuelle, plus d’un s’interrogent : Fritz William Michel aura-t-il la bénédiction de l’assemblée des sages? Il n’est que d’attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker