AGRITRANS, la compagnie de Jovenel Moise au centre d’un nouveau scandale

Dans une correspondance adressée au président du sénat, Carl Murat Cantave dont une copie nous est parvenue à la rédaction de TripFoumi Info, le sénateur Youri Latortue dénonce un nouveau scandale de corruption où le président Jovenel Moïse vient de créer une nouvelle compagnie, et ce, pour tromper la vigilance du peuple, il aurait utilisé la BHR pour faciliter les transactions. TripFoumi Info

Selon les révélations du Président de la Commission Éthique et Anti-Corruption du sénat, Youri Latortue; la compagnie du Président de la République AGRITANS est convertie en SOFIDAI (Société de Financement de Développement Agricole et Industriel S.A.) afin de profiter des grands avantages, d’où la raison de sa correspondance adressée au Président du grand corps. Selon l’ancien Président du Sénat, la SOFIDAI, une société nouvellement créée, « privée et inconnue du secteur financier, bénéficie de l’endossement de la Banque de la République d’Haïti (BRH) au point d’être accréditée sur la page web de la Banque comme une référence institutionnelle en financement », alors que la société n’a pas même encore une année d’existence. À cet effet, le sénateur Youri Latortue sollicite l’intervention du Président Carl Murat Cantave auprès du Gouverneur de la BRH Jean Baden Dubois, pour que ce dernier puisse expliquer clairement en quoi sont justifiés les avantages légués à la SOFIDAI, tout en voulant attirer l’attention du Président Cantave sur l’ensemble des anomalies, estime-t-il, qui entravent le dossier et « concernent les plus hautes autorités de l’État ».

« À titre d’exemple, veuillez noter que la composition du conseil d’administration de la SOFIDAI appelé désormais à gérer des millions de dollars avancés par la BRH, à un taux largement préférentiel, est quasiment le duplicata du Conseil d’Administration de la société AGRITANS, objet de plusieurs scandales de corruption (UCREFF, CSC/CA et Commission Sénatoriale…). » a-t-on lu dans la correspondance. « Le taux accordé par la BRH, à la SOFIDAI, est de 1 % ; et qu’en retour, la SOFIDAI finance les agriculteurs au taux de 6 %. “continue a dévoilé le Président de la commission d’éthique.

Dans un tableau, pas moins de trois membres du conseil administratif d’AGRITANS font partie de ceux constituant le conseil d’administratif de la SOFIDAI : Pierre Richard Joseph ; Vassor Jeune ; Kerlande Metayer Joseph ; Édouard Clément. En plus, ces deux sociétés en question ont leur siège social à la rue Dalencourt de Bourdon, Port-au-Prince, puis SOFIDAI « n’a aucun registre d »expertise ou de compétence justifiant du favoritisme dont elle semble faire l’objet » lâche Youri Latortue.

En fin de correspondance, a-t-on lu, il dénonce « la nomination du Trésorier de AGRITANS, M. Édouard Clément, à la direction du FDI(Fond de Développement Industriel) » et c’est ce qui le « pousse à intervenir pour s’assurer que les fonds du FDI et ceux prévus par la BRH à cet effet, ne soient dilapidés par SOFIDAI, au détriment des agriculteurs et des paysans de l’arrière pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker