Urgent: Drame à la maternité Isaie Jeanty-Chancerelles

Un médicament contrefait à l’origine de la mort de trois femmes enceintes à l’hôpital Isaie Jeanty-Chancerelles.

À la maternité Isaïe Jeanty- de Chancerelles, trois femmes enceintes ont perdu la vie après avoir consommé un médicament contrefait. Glypizide, ce traitement correspondant au diabète contenant du Glucotrol XL et du Glucotrol a été prescrit aux victimes à la place du Methyldopa qui est le médicament servant à combattre l’hypertension artérielle. Un médecin du centre hospitalier en question a confirmé l’information à notre rédaction, ce samedi 14 Septembre alors que l’incident s’est produit depuis le 5 Septembre dernier

“Quand une femme enceinte est hypertendue, le Methyldopa est un médicament de choix pour l’aider”, a affirmé le médecin sous couvert d’anonymat. Car, la situation devient mortelle quand la pression artérielle augmente et que le taux de diabète diminue, a-t-il avoué. C’est un dossier très complexe, pas trop de détails sur les identités cependant, je viens de parler avec un autre responsable, il vient de reconfirmer l’Info pour moi. Les proches peuvent ne pas savoir la raison de leur décès a-t-il expliqué à TripFoumi Enfo

Toutefois, il souligne que la vigilance des médecins a été malheureusement trompée. 《l’emballage porte l’étiquette du Methyldopa, pourtant au fond, il s’agissait du Glypizide)), dit-il. De nombreuses personnes l’ont déjà consommé à la place du Methyldopa, affirme le médecin.

Le ministère de la Santé publique et de la Population dit prendre acte et adoptera les mesures qui s’imposent pour remédier à la situation.

À rappeler que deux semaines environs, lors de la séance spectaculaire de ratification de la déclaration de politique générale du premier ministre, Fritz William Michel le député Antoine Rondo Bien-Aimé, a révélé que plus de 95% des médicaments disponibles dans les pharmacies en Haïti sont des faux. Certains pharmaciens étaient très remontés contre cette déclaration, pourtant l’évidence est claire. Selon Le Figaro plus de 700,000 personnes tuées par des faux médicaments dans 90 pays. Le journal RTL a mentionné les faux médicaments tuent au moins 100,000 personnes par an en Afrique.

En Haïti les risques sont énormes lorsqu’on sait qu’il n’y a aucun contrôle sur les médicaments de contrefaçon.

Combien de cadavres devons-nous compter encore pour dire non? Que dit le ministère du commerce? Que dit le ministère de la santé publique? TripFoumi Enfo a ses projecteurs bien allumés autour de ce dossier combien triste et inacceptable. Attendez notre prochain texte pour de plus amples détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker