Face à face entre Dieudonne L. Étienne et Saurel Jacinthe

Ce n’est pas la série télévisée du nom « Scandale ». Mais plutôt, un vrai scandale de corruption qui dégrade les institutions et pouvoirs politiques, notamment l’exécutif et le législatif. Celui qui a révélé ce scandale, l’accusateur, répond au nom de Saurel Jacinthe, ancien allié du pouvoir, couvert d’honorabilité conformément à la fonction du sénateur. En face de ce dernier, se trouvent cinq autres honorables sénateurs et le Premier ministre nommé qui répondent, respectivement, au nom de Willot Joseph, Kedlaire Augustin, Wilfrid Gelin, Jacques Sauveur Jean, Dieudonne Luma Étienne et Fritz William Michel. Ces derniers sont accusés d’être parties dans un échange vote-argent par le sénateur Jacinthe, au jour de la date maintenue pour la séance de ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre.

Ce scandale, ayant pour leitmotiv la corruption, a généré plein de réactions et diverses révélations incendiaires dont celui du sénateur Kedelaire Augustin faisant croire qu’il n’y a jamais eu de vote favorable à la politique générale des Premiers ministres sans pot-de-vin.

Après s’être livrée aux médias pour démentir la déclaration du sénateur Saurel Jacinthe, selon laquelle, elle a participé à une rencontre avec le Premier ministre nommé Fritz William Michel, et a reçu de ce dernier une somme de 100 milles dollars américains pour donner un vote favorable à sa politique générale, la sénatrice du département du Nord entend intenter une action en justice contre son collègue Jacinthe pour diffamation.

Dans une lettre datée du 13 Septembre 2019, adressée au Président du sénat, Carl Murat Cantave, la sénatrice, dit-elle, aurait préféré « adresser une
correspondance relative à une proposition de loi portant sur la promotion et l’encadrement de l’entrepreneuriat féminin au niveau des petites et moyennes entreprises (PME) ». Toutefois, la conjoncture lui a plutôt imposé le fait d’aviser le Président du sénat son intention d’ester une action en justice contre l’un de ses pairs, Saurel Jacinthe.

Ainsi, la sénatrice éclaire la lanterne du Président Cantave sur les faits :  » le pays connaît une crise identitaire et une perte de valeurs morales sans précédent, affectant les plus hautes sphères de la société. Cependant, vu la noble fonction et le prestige attaché à ma mission et en tant qu’unique femme siégeant au Sénat de la République en cette législature, je ne peux, en aucun cas, laisser passer sous silence, les allégations mensongères et fantaisistes du Sénateur Saurel JACINTHE, selon lesquelles j’aurais encaissé la somme de cent mille Dollars Américains (100 000,00 USD) en contrepartie du vote favorable de l’énoncé de la
politique générale du Premier Ministre nommé, Monsieur Fritz William MICHEL. Ces déclarations imputables à ma personne, portent grandement atteinte à mon honneur et à ma réputation. »

« Comme vous le savez sans nul doute, le Droit à l’honneur fait partie des attributs de la personnalité et constitue un bien juridiquement protégé, dont la violation peut entrainer des conséquences civiles et pénales. » telle est la motivation de la décision de l’unique femme sénatrice au Parlement.

S’affichant contre le principe des immunités parlementaires qui enlèvent toute responsabilité des élus du législatif, Dieudonne Luma Etienne s’exprime : « Honorable Président du Sénat, je veux être de celles qui créent un précédent pour les générations futures car je crois sincèrement aux valeurs démocratiques des institutions étatiques de mon pays qui ne sauraient en aucun cas cautionner l’inviolabilité et l’irresponsabilité. En conséquence, je dédierai et consacrerai le temps qu’il me reste à vivre à un combat contre la diffamation et la calomnie, de quelque courant politique qu’elles puissent provenir. Il y va de ma réputation. »

Enfin, elle demande la communication de la copie de l’originale de la lettre d’accusation signée par le sénateur Saurel Jacinthe, adressée au bureau du Sénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker