Le député Fils Joseph demande à Jovenel Moïse d’installer à tout prix le gouvernement

Ratifié à la chambre des députés mais dans l’impasse au Sénat de la République le gouvernement de Fritz William Michel nage dans la plus grande incertitude.

En raison de la pagaille généralisée de la journée du mercredi 11 Septembre, la ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre nommé n’a pas eu lieu; le bureau du Sénat a été contraint de reporter «SINE DIE» la séance.

Fort de ce constat, le député de la circonscription de Chansolme (Nord-Ouest d’Haïti), Fils Joseph demande au Président de la République de se passer du Sénat et d’installer le Premier Ministre.

Pour ce parlementaire, les actes commis par les sénateurs de l’opposition sont répréhensibles. Il déplore le fait que ses collègues parlementaires aient choisi la dialectique de la pagaille au lieu de l’arme de la dialectique.

Questionné sur la légalité de ce conseil proféré au Président, l’élu s’est basé sur « l’installation de Jean Michel Lapin » qui, selon lui, constitue un précédent donc un fait de « Jurisprudence ».

Les députés, une fois partis en vacances et, avec la fin du mandat de 2/3 d’entre des sénateur, le parlement deviendra automatiquement Dysfonctionnel. Et, c’est aussi un vide constitutionnel qui procurera au Président de la République la capacité de diriger le pays sans qu’il y ait l’impératif de rester attaché à la disposition relative à la déclaration de politique générale des ministres. En ce sens, il pourra évidemment installer Fritz William Michel, par décret, voire changer de gouvernement conformément à sa guise.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker