Paralysie des activités sur presque tout le territoire, un journaliste blessé

La grève non-revendiquée à laquelle s’adonne une majorité significative de la population paralyse les activités sur presque tout le territoire Haïtien.

Dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, (8h30 AM) les transports en commun et privé sont complètement paralysés. Les élèves sont très peu à gagner les rues pour se rendre à l’école.

Dans plusieurs endroits, il y a des jets de pierre et des barricades enflammées. À Mariani, sur la route nationale # 2, très tôt ce matin, un véhicule a été incendié en voulant traverser les pneus enflammés. À Jacmel, au niveau de localité ‘Meyer’ un journaliste de la radio Hozanna répondant au nom de Zidor Elmond a été blessé par arme blanche et deux autres confrères ont reçu des coups des protestataires en colère. Une personne blessée par balle à Péguy Ville.

Au niveau de Cabaret, le pont est complètement bloqué, jets de pierres, pneus enflammés. Ce matin, la zone métropolitaine de Port-au-Prince connait une situation vraiment tendue. Dès 5:00 du matin, on pouvait constater des barricades et pneus enflammés à Lalue, Poste Marchand, Delmas 2, Delmas 6, Delmas 18, Delmas 17, Delmas 30, 41, et 95. Gérald Bataille, Carrefour de l’aviation.

Au niveau de Delmas 2, 6, et 30 on a observé des jeunes lourdement armés circulant sous les yeux des forces de l’ordre. On a aussi remarqué des motocyclettes entrecroisées sur la route à hauteur de Delmas 30, Carrefour Aéroport.

Au côté nord de la route nationale # 1, toujours la même situation de panique, barricades et pneus enflammés; au niveau de Cabaret, Arcahaie, Canaan, Duvivier, Cité soleil, Carrefour Vincent, Fort Dimanche, Route 9, Bon repos. Sur la route nationale # 2, au sud de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, Lambie, Gressier, Lamentin, Mon repos se trouvent dans des conditions pareilles. À quelques mètres de l’hôpital de Canapé-vert, à côté de la place, la route est vraiment impraticable.

À Mirebalais, depuis hier, les protestataires ont dressé des barricades enflammées dans les rues, ont lancé des jets de pierres, bloqué l’accès principal menant à la Capitale du pays.

D’autres départements, notamment Grand’Anse, Nord, Nord-est, Sud’Est, Sud, ont connu une matinée presque pareille où toutes les activités sont aussi paralysées, notamment à Port de paix, ville des Cayes, tension.

Par ailleurs, une forte présence policière est constatée à travers la Capitale. Le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti, Garry Desrosier, informe à tout un chacun que les policiers sont déployés dans les rues de Port-au-Prince pour assurer la protection des vies et des biens.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker