Le Secteur Démocratique et Populaire portera plainte contre le Haut Etat Major de la PNH

Une plainte formelle sera déposée le lundi 30 septembre 2019 au Cabinet d’instruction par les représentants du Secteur Démocratique et Populaire de l’opposition politique haïtienne.

Dans une note parvenue à la rédaction de TripFoumi Enfo ce mercredi, les opposants au pouvoir en place jugent, en effet, inacceptable le comportement des agents de la Police Nationale d’Haïti envers les manifestants dont plusieurs d’entre-eux en sont sortis victimes.

A Saint-Marc, 13 personnes auraient été blessées par balles lors d’une intervention des forces de l’ordre le mardi 24 septembre 2019.

Le secteur démocratique accuse le Commissaire de Police de Petion-Ville, Paul Meynard, d’être à la solde de ses supérieurs hiérarchiques en réagissant violemment pour disperser une gigantesque manifestation de l’opposition ce mercredi 25 septembre 2019.

«Dans la ville des Cayes, la Police Nationale d’Haïti a affiché le même comportement anti-democratique», ont-ils fait savoir.

«Ces pratiques sont inacceptables et traduisent le basculement de notre seule force républicaine dans le camp de la répression gouvernementale en violation de la constitution et des principes démocratiques», ont-ils poursuivi.

A travers cette plainte, les représentants du secteur Démocratique et Populaire entendent poursuivre le Haut Etat Major de l’institution, notamment le DG ai de la PNH Normil Rameau, l’IGPNH et le Commissaire de Police de Petion-Ville, Paul Meynard, entre-autres.

Ces derniers sont accusés et seront poursuivis pour violation des droits humains, blessures volontaires, abus d’autorité et assassinat, ce, avec toutes les conséquences de fait et de droit, a continué la note.

Par ailleurs, les représentants du secteur de l’opposition entendent utiliser tous les moyens disponibles pour contourner l’autorité du Parquet de Port-au-Prince pour éviter toute caprice et exige, par la même occasion, la libération de tous les militants arrêtés au cours des récents événements.

« Nous réitérons notre volonté inébranlable de continuer le combat jusqu’au triomphe des revendications légitimes du peuple Haïtien», ont-ils conclu.

Rappelons que les dernières mobilisations populaires qui ont suivi la grave pénurie d’essence à travers le pays, ajoutée aux tentatives de ratification de la politique générale du Premier Ministre Fritz William Michel, accusé de corruption ont été émaillées de violence. Des Nœuds enflammés, des véhicules incendiées et plusieurs institutions commerciales et financières ont été pillées et incendiées par les manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker