A Saint-Marc, le bilan de ces 3 derniers jours de mobilisation anti Jovenel enfin dévoilé

Comme il était prévu, cette semaine, le peuple haitien a une fois de plus exprimé son désaccord par rapport à la gestion jugée bancale de l’État par l’administration Moïse à travers plusieurs journées de mobilisation. Les dix départements se sont soulevés pour exiger son départ immédiat du pouvoir. À Saint-Marc, deuxième ville du département de l’Artibonite, le bilan a été lourd.

Joint au téléphone par la rédaction de TripFoumi Enfo, Charles Labernière, représentant du parti Ayiti An Aksyon dans la cité de Nissage Saget, présente un bilan des trois jours de manifestation. « Ils étaient plusieurs milliers, ceux qui ont foulé le macadam lundi et scandé la démission du Président de la République », lance-t-il.

Cette journée a été marquée par plusieurs incidents regrettable. Aniel Fortuné, Coordonnateur général du Mouvman pou Sove Ayiti, MOSA a reçu un projectile en son œil droit. On a constaté également la présence de deux véhicules de marque Toyota Land Cruiser non immatriculés ayant tiré à plusieurs reprises sur les manifestants.

Joint par les militants, le Commissaire de Police de la Ville de Saint-Marc Djenane Borgelin dit ignorer la provenance de ces véhicules, alors que, les individus qui étaient à bord ont été habillés en uniforme de police et ont procédé à l’arrestation de plusieurs manifestants.

Questionné sur le déroulement des mobilisations pour la journée du 24 Septembre, M. Labernière répond : « En mardi, l’effectif a énormément grandi ». Toutefois, on a enregistré un mort du nom de Wilner Destin et plus d’une douzaine de blessés par balles. Transportés d’urgence à l’Hôpital Saint Nicolas de Saint Marc, les victimes n’ont pas pu recevoir de soins jusqu’à ce qu’ils furent transférés à l’hôpital de Pierre Payen.

Les initiateurs des mouvements de protestation dénoncent le fait qu’un si grand hôpital comme Saint-Nicolas ne dispose même pas des plus élémentaires outils de fonctionnement.

Le mercredi 25 Septembre, les données ont grandement changé. Cette fois, il ne s’agit pas d’une voiture sans immatricule mais d’un certain Bazelais, membre du Parti Haïtien Tèt Kale, qui a tiré sur les manifestants. Bilan: un manifestant a reçu un projectile dans la tête, toujours selon les données disposées par Charles Labernière.

La rédaction de TripFoumi Enfo a beaucoup insisté sur les organisateurs des mouvements de protestation dans la zone. Laberniere a répondu: « Nous sommes 3 mouvements populaires et un parti politique à inviter la population à fouler le beton ».

Le Parti Ayiti an Aksyon du Sénateur Latortue, le Mouvman pou Sove Ayiti, MOSA, Le Mouvman pou Sove Senmak, MOPOSSM et le Secteur Démocratique de la Ville de Saint-Marc, ont été les principaux organisateurs des 3 journées de mobilisation.

« Il faut également préciser que la charge des blessés par balles est assurée par le Parti Ayiti an Aksyon », a martelé Charles Labernière.

Alors que partout dans le pays la population continue à exprimer son désaccord avec le pouvoir en place, Jovenel Moïse dit ouvrir ses bras pour accueillir les opposants sur une table de dialogue. À quand la boucle sera définitivement bouclé ? Il suffit de suivre l’évolution du dossier…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker