L’opposition politique annonce une commission de passation de pouvoir

Suite aux différentes manifestations du vendredi 27 septembre 2019, les membres de l’opposition politique, signataires de l’alternative consensuelle pour la refondation d’Haïti, ont pris la décision de créer une commission pour planifier, de concert avec les autres secteurs de la vie nationale la passation de pouvoir.

Les membres de l’alternative consensuelle demandent à la population de ne pas effectuer de marché-arrière, de rester mobilisée et attachée à ses barricades, et ceci, partout dans le pays, jusqu’à ce qu’un autre président entre au palais national.

Parallèlement, cette structure politique, nouvellement créée, pour se camper fortement devant le pouvoir en place, a profité pour saluer le courage et la détermination de la population pour avoir contribué au succès de cette journée de manifestations, tout en présentant leurs sympathies aux parents des victimes, ceux dont leurs biens ont été détruits. « Le premier responsable de ces actes est Jovenel Moïse », déclarent-ils.

Cette mobilisation anti-Jovenel Moïse suit l’adresse à la nation et y constitue de réponse automatique. Car, le peuple haïtien semble être vraiment lésé avec le président qui n’a annoncé aucune nouvelle disposition. Nous pouvions seulement constater des nominations en cascade, après l’adresse à la nation du Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker