Me André Michel condamne l’assassinat du militant Ronald, membre de l’opposition

Dans une prise de position publique, le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire Me André Michel dit condamner avec la plus grande fermeté l’assassinat du militant Ronald, assassiné hier au Champ de mars par des partisans du pouvoir. Un citoyen engagé qui prend part à toutes les initiatives de l’opposition, dit-il. Selon l’avocat, Ronald serait membre d’une organisation de petrochallengers dénommée Challengers populaires, signataire de l’Alternative consensuelle pour la refondation de l’État.

Me Michel dénonce avec véhémence l’implication de la Police dans cet acte crapuleux, institution qui, dit-il, doit fonctionner sur des bases démocratiques et disciplinaires. « Selon nos renseignements, Ronald aurait été assassiné par des groupes armés proches du pouvoir agissant sous le contrôle du responsable de la DCPA, Mario Aubergiste », a-t-il soutenu.

Le Secteur Démocratique et Populaire annonce qu’une plainte assortie d’une demande de mesures administratives conservatoires sera déposée ce mardi 8 Octobre contre le policier en question.

Me Michel dit accorder un délai de 72 heures à l’Inspection générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) pour adopter les mesures qui s’imposent. Sinon, dit-il, le responsable de l’IGPNH sera lui-même considéré comme complice de tous les cas d’assassinat et de violation de droits humains.

Alors que la population est encore dans les rues à travers tout le pays pour exiger le départ du Président de la République Jovenel Moïse, les victimes par balles s’accroissent d’avantage. Combien de morts qu’on aura encore à compter dans les rangs de l’opposition avant de parvenir à la démission exigée? Faut-il encore attendre.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker