Cinq choses à déceler du discours du président Cantave, selon Professeur Guerby Blaise

Ce Mardi 08 Octobre 2019, le Président du Sénat, Carl Murat Cantave, s’est adressé à la nation. Une adresse à la nation inattendue, d’ailleurs personne n’imaginait que le président du sénat allait se prononcer sur la crise via une adresse à la nation. Hué d’étonnement, tout le monde essaie de décortiquer de fond en comble les véritables points clés du discours.

Si la lecture de plus d’un est censée portée sur les mots et leur sens premiers, celle du professeur Guerby Blaise est beaucoup plus profonde et prend en compte des aspects que le commun des mortels ignore peut-être.

D’après le professeur d’université, cinq choses sont à déceler du discours du président du grand corps, Carl Murat Cantave :

1- Le président du Sénat concède que le grand corps est un instrument de corruption en Haïti en affirmant que sa fonction n’est pas à vendre ;

2- Docteur Cantave n’a pas relu avant de tenir son discours, car il est en contradiction avec le trafic d’influence qu’il a assumé exercer pour le compte de la nomination de la ministre de la santé Anani Jean-François;

3- Il reconnaît la nécessité de renvoyer le parlement en concédant l’échec de celui-ci ;

4- Au même titre que le « député » de Kenscoff, Alfredo Antoine, il lâche le navire présidentiel et;

5- L’élu de l’Artibonite prône la disparition des politiques actuels pour laisser la place à l’émergence des jeunes compétents dans le système politique haïtien. Groso modo, il requiert la prison pour tous ces décideurs publics!

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker