Mort tragique d’un adolescent de 16 ans blessés par des policiers

Les manifestations contre le gouvernement et les exactions des policiers ne sont pas sans conséquences. À l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti(HUEH), un adolescent de seize (16) ans est passé de vie à trépas après avoir été blessé par balles lors des manifestations, il y a de cela une semaine environ.

En fait, Marcson Pierre avait atteint plusieurs projectiles en provenance des policiers du sous-commissariat de Delmas 62, puis avait été vite transporté à l’hôpital, enchaîné dans le lit sur lequel il était déposé.

Après plus de cinq (5) jours à l’hôpital, les témoins révèlent que l’adolescent n’avait pas reçu de soins. Il était enchaîné à son lit et ne pouvait pas déplacer pour aller prendre soin ailleurs. Ce sont les policiers dudit commissariat qui l’ont amené à l’hôpital et du même coup l’ont enchaîné au lit.

À cause des soins qu’il n’a pas eus, le garçon de seize (16) ans est parti pour l’éternité. Il ne pouvait pas résister avec ses blessures qui nécessitaient de soins intensifs et urgents.

Tout en regrettant le cas, le départ pour l’infini de l’adolescent, les prestataires de service lancent un cri vers les autorités pour qu’ils leur viennent en aide. Parce que, selon plusieurs patients et proches, les besoins se font grandement sentir, les moyens sont malheureusement très peu.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker