Football : les femmes désormais autorisées dans les stades en Iran

Pour la première fois, depuis 40 ans, des femmes ont été vues en train d’assister à un match de football en Iran.

Sous haute disposition sécuritaire, environ 3000 femmes ont gagné, ce 10 octobre 2019, les tribunes du stade Azadi de Téhéran à l’occasion du match opposant la sélection iranienne à celle du Cambodge.

Depuis la révolution islamique de 1979, le public féminin a été banni des stades du pays. Et, suite aux différentes pressions exercées par des instances internationnales et des actions d’éclats de certains individus luttant pour le droit des femmes dans le pays, le pressing a fini par payer.

En septembre dernier, une jeune iranienne nommée Sohar Khodayari, s’est immolée par le feu, croyant qu’elle avait été condamnée à la prison pour avoir tenté d’entrer dans un stade de football.

D’un autre côté, l’instance régulatrice du football international, la FIFA, a menacé de boycotter la sélection nationale iranienne si cette mesure restait en vigueur.

A l’occasion de cet événement historique, les protégés de Marc Wilmots ont été en état de grâce face à leur nouveau public contre la sélection cambodgienne qu’ils ont laminé par 14 buts à zéro.

«J’ai un très bon sentiment. J’ai le sentiment qu’une partie de la société a réussi à faire aboutir son combat pour atteindre ce droit naturel…», a déclaré Hediyeh, une femme de 36 ans.

Toutefois, cette mesure ne fait pas l’unanimité au sein de la société iranienne. Les conservateurs voient d’un très mauvais œil, cette fenêtre ouverte aux femmes par le Président Hassan Rohani issu de l’aile modéré du régime islamique au pouvoir depuis 1979, suite à l’éviction de Mahammad Reza Chah Pahlavi.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker