Néhémie Joseph, 3ème journaliste assassiné sous l’administration de Jovenel Moïse

Le correspondant permanent de la Radio Méga à Mirebalais, Néhémie Joseph, a été assassiné ce Jeudi 10 Octobre dans la soirée, dans ladite commune à hauteur de “Bayas”. Une information confirmée par le coordonnateur de la salle des nouvelles de la station, Salomon Sedme à la rédaction de TripFoumi Enfo.

Néhémie Joseph, 35 ans, marié était un jeune leader dynamique, journaliste très connu à Mirebalais, Analyste politique très critique vis-à-vis du pouvoir en place à l’Emission Tambour Vérité à la Radio Panik FM, technicien en laboratoire médical et professeur, co-fondateur d’une école technique à Mirebalais actuellement en construction et correspondant permanent du réseau Méga dans la zone. Néhémie Joseph, journaliste et opposant connu de tous, aurait été l’objet de menaces de la part de certains proches du pouvoir et même d’autres confrères de la presse haïtienne qui voient les choses différemment.

Il faut rappeler qu’il y a environ deux semaines, le journaliste avait dénoncé des menaces proférées à son encontre par des agents de la Police Nationale d’Haïti, un parlementaire du Centre et un prétendant délégué départemental. Néhémie qui était toujours présent pour assurer la couverture de toutes les mobilisations populaires vient d’augmenter la liste des journalistes tués sous l’administration de Jovenel Moïse. Car ce crime odieux survient quatre mois après l’assassinat du journaliste Rospide Pétion dit Douze sur la route de Bicentenaire. 10 Juin-10 Octobre 2019, exactement 4 mois depuis que Rospide a été lâchement abattu par balle alors qu’il était au volant de sa voiture revenait de l’émission ”Ti Bat Bouch” sur RSF.

Il faut aussi souligner qu’il y a trois journalistes assassinés et au moins cinq blessés par balles (réelle ou en caoutchouc) sous le pouvoir de Jovenel Moïse. Nous pouvons citer quelques noms: le photo-journaliste, Vladjimir Legagneur, le présentateur et co-propriétaire de la Radio Sans Fin (RSF) Rospide Pétion et le dernier en date, le jeune journaliste de Panik FM, et correspondant de la radio Méga Néhémie Joseph. Parmi les blessés par balle, on peut citer Josué Bel-Amour de Méga, Edmond Joseph de RSF, Dieu-Nalio Chéry de Reuters….

Est-ce qu’on peut dire que la presse est entrain de vivre ces pires moments? À suivre…

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker