Trip Foumi Enfo condamne l’assassinat du journaliste Néhémie Joseph

L’équipe du média en ligne TripFoumi Enfo condamne avec la plus grande fermeté les actes d’assassinats perpétrés contre  certains professionnels de l’information, dont le plus récent cas est celui de Néhémie Joseph, Journaliste de la Radio Panic FM à Mirebalais et correspondant permanent de la Radio Méga au niveau du Plateau Central, lâchement abattu par des individus armés non identifiés dans la nuit du 10 Octobre 2019. 

TripFoumi Enfo rappelle qu’Haiti est un Etat démocratique, où la liberté d’expression est garantie par les articles 28; 28-1; 28.2 de la Constitution du 29 mars 1987 actuellement en vigueur. Bien plus, Haiti a ratifié plusieurs conventions internationales relatives à l’exercice de la profession journalistique. L’équipe deTripFoumi Enfo voit dans ces actes sordides et crapuleux une menace à notre Démocratie et au respect des droits fondamentaux de la personne humaine.

Il faut toutefois souligner que depuis l’arrivée de Jovenel Moïse au pouvoir, le nombre de journalistes agressés ou tout simplement tombés sous des balles assassines, ne cesse de s’accroitre. Après le photo-journaliste Vladimir Legagneur, le journaliste et copropriétaire de la Radio Sans Fin Rospide Pétion, le nom de Néhémie, présentateur vedette de l’émission « Tambou Verite », et reporter de la radio Méga vient compléter la liste.

La démocratie se fonde sur un ensemble de valeurs fondamentales dont le respect du droit à la vie, de la liberté d’expression et surtout du pluralisme idéologique. Nous rejetons toute tentative de sabotage de ces éléments considérés comme des acquis du peuple haïtien.

De ce fait, TripFoumi Enfo invite la justice à diligenter une enquête le plus rapide possible afin de trouver les auteurs et coauteurs de ce crime odieux et les soumettre aux sanctions préétablies par les lois de la République. Il faut une bonne fois pour toutes qu’un exemple soit tracé !

La Presse haitienne a déjà connu de nombreux moments très sombres dans son histoire. Il faut freiner cette fois ces pratiques sauvages, barbares et anti-démocratiques. Jean Dominique, Brignole Lindor, Jacques Roche et Felix Lamy sont aujourd’hui considérés comme des figures martyres de notre presse. On ne peut pas, on ne doit pas grandir l’effectif. Nous profitons pour dénoncer également d’autres journalistes victimes de brutalités policières et parlementaires durant ces derniers jours dont le photo-journaliste, Dieu-Nalio Chéry de Reuters, Josué Bel-Amour de Méga (victime de balle en caoutchouc) et Edmond Joseph de RSF.

Vive la liberté de la Presse !
Vive la Démocratie !
Vive le respect de la vie et de la dignité humaine !
 

Une note de l’équipe de TripFoumi Enfo

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker