Des étudiants de l’UEH entament une grève de faim pour exiger la démission de Jovenel Moïse

Des étudiants de l’Université d’État d’Haïti risquent leur vie pour obtenir le départ du président Jovenel Moïse du pouvoir. Ces étudiants, issus en majeur partie de la Faculté de droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince, entament ce lundi 14 octobre 2019 une grève de faim pour exiger la démission du Chef de l’État.

Ces étudiants grévistes reprochent au locataire du palais présidentiel de n’avoir pas su prendre les bonnes décisions afin de permettre au peuple haïtien d’avoir une vie meilleure. « Jovenel Moïse ne dirige plus rien en tant que premier citoyen de la nation », soutient l’un d’entre eux.

Par ailleurs, pour ces étudiants, cette décision s’inscrit dans le cadre de la lutte du peuple haïtien pour chavirer le système en place, véritable producteur de l’impunité, l’insécurité, la misère, le chômage, la corruption et autres.

Si pour certains observateurs c’est une très bonne démarche de la part de ces étudiants qui veulent à tout prix obtenir la démission de Jovenel Moïse, pour bien d’autres une grève de faim n’a aucune importance dans un pays où la vie ne veut rien dire.

Il faut toutefois souligner que cette grève de faim intervient à un moment où la justice haïtienne ne fait que prouver son incapacité à trancher sur une serie de dossiers. Le massacre de La Saline où plusieurs autorités de l’État sont épinglés est un exemple tangible du dysfonctionnement de l’appareil judiciaire.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker