Un journaliste de signal FM tabassé par des agents de l’USGPN

Suite au dispositif de sécurité établi par la Police Nationale d’Haïti au champs de mars ce jeudi 17 Octobre 2019 afin de faciliter la rentrée du président au MUPANAH, les agents de l’USGPN ont passé à tabac un journaliste de signal FM Raynald Petit Frère, qui aurait transgressé les principes établis par la PNH pour contrôler le périmètre.

Cet incident s’est produit au moment où le journaliste tentait de pénétrer l’aire du champs de Mars ce matin afin de retransmettre la cérémonie d’offrande et de recueillement à MUPANAH en mémoire de l’empereur Jean Jacques Dessalines présidé par le chef de l’État Jovenel Moïse.

Cet acte barbare a révolté les collaborateurs de Raynald Petit-Frère. « La barbarie des policiers affectés à l’USGPN qui se croient au dessus de tout doit être stoppée », a déclaré l’animateur vedette de l’émission moment vérité sur signal FM, Péguy Jean. Plus loin, il exhorte l’inspection générale à réagir pour prouver son existence en identifiant et en sanctionnant, dit-il, ces policiers bandits.

Pour l’instant, le journaliste se trouve à l’hôpital Bernard Mevs pour recevoir des soins que nécessite son cas.

Il faut toutefois souligner que le périmètre dit interdit au journaliste Petit-Frère était libre d’accès aux journalistes étrangers, a dénoncé le reporter victime.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker