« Venezuela ne mérite pas ce siège au Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU », selon Teodoro Ribera

Une élection organisée par l’assemblée générale des Nations Unies ce jeudi 17 octobre 2019 a permis au Venezuela d’obtenir un siège au Conseil des Droits de l’Homme pour la période 2020-2022. Pour certains, il va intégrer ce conseil sous les critiques.

Le gouvernement de Nicolas Maduro a qualifié d’une victoire importante son élection à l’Assemblée générale des Nations Unies. Le Venezuela a obtenu 105 voix sur 193 membres. Les résultats ont été communiqués sous de forts applaudissements.

Les critiques d’ONG et des pays latino-américains n’empêchent au Venezuela de remporter cette élection. Pour certains pays comme les Etats-Unis et une frange de l’Amérique latine et de l’Europe, cette victoire est une gifle.

Par ailleurs, le Chef de la diplomatie chilienne Teodoro Ribera regrette profondément cette élection à laquelle le Venezuela a décroché un siège, dit-il, qu’il ne mérite pas. » Le gouvernement de Maduro n’a pas les compétences pour occuper ce siège » a- t-il poursuivi.

A rappeler qu’en septembre dernier Caracas a qualifié d’hostile un groupe d’experts de droits humains ayant voulu enquêter sur les violations des droits humains au Venezuela depuis 2014. Cette commission a été créée par le Conseil des Droits Humains de l’ONU.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker