Inde: Lorsque le carton devient un dispositif anti-triche

À l’université Baghat, dans l’État Karnataka, en Inde, le carton est expérimenté à titre de dispositif anti-triche par les responsables de l’université dont nous parlons.

Un trou creusé dans le carton. Les étudiants mettent ça en tête, il empêche à ce que l’étudiant triche au moment des évaluations. Il faut risquer de se lever du siège pour visualiser la copie de son voisin et en tirer les bonnes réponses.

Inde: Lorsque le carton devient un dispositif anti-triche

Si le partage de l’image du dispositif crée un climat du rire et de plaisanterie, ce n’est pas le cas pour un des élus de l’État qui se dit vexé et pense que c’est une mauvaise pratique. SC Peerjade a même évoqué la possibilité de sanctionner l’établissement.

Inde: Lorsque le carton devient un dispositif anti-triche

Tout en s’excusant pour la pratique qu’ils voulaient expérimenter, les responsables ont informé qu’ils ont fait usage de ce dispositif afin de « faire diminuer les mauvaises pratiques ». Sur la même lancée, ils ont profité pour déclarer que la pratique a été adoptée sous l’approbation des étudiants. « Parfois, les étudiants apportent leur carton », ont-ils fait savoir.

Inde: Lorsque le carton devient un dispositif anti-triche

Ils poursuivent pour dire que les étudiants n’ont pas vraiment laisser le carton sur leur tête pendant tout l’examen. La majorité des étudiants se dépouille du carton après 15 à 20 minutes d’épreuve.

Depuis ces derniers mois, le fléau de la triche en Inde prend un échelon inattendu et vraiment culminant par rapport aux moments précédents. Pour que leur enfant obtienne de bonne note, les parents ont l’habitude de grimper les murs des universités pour chuchoter des réponses à leur étudiants en plein examen.

Parfois, les candidats sont mis sur des gazons sous le plein soleil pour qu’ils puissent composer.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker