Ce lundi, les tribunaux haïtiens et les cours resteront fermés

Ce Samedi 26 Octobre 2019, deux associations de magistrats ont applaudi une correspondance dans laquelle elles invitent les magistrats à rester chez eux jusqu’à ce qu’il y ait un dénouement à la crise que confronte Haïti depuis bientôt un mois.

Une décision qui survient après le constat du dysfonctionnement des tribunaux depuis le début de la crise socio-économique et politique qui suscite un soulèvement populaire et réclamation en masse de la démission du Président de la République.

Parallèlement, les magistrats signataires de la note déplorent les attaques perpétrées contre des tribunaux qui ont fini par être incendiés. Notamment, le tribunal de proximité de Jacmel, les tribunaux de première instance de Petit-Goâve, de Saint-Marc et d’Aquin.

Ils continuent pour dénoncer des actes malencontreux posés par des individus malintentionnés contre un Substitut Commissaire du Gouvernement du Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, et une juge de paix au Tribunal de Paix de Kenscoff.

Continuant jusqu’à déplorer l’incapacité des autorités concernées à implanter un climat de sécurité, ils avouent que les droits de plusieurs individus interpellés ou arrêtés sont violés parce que le climat d’insécurité empêche à ce qu’ils soient entendus.

Enfin, exprimant leur regret du fait que la justice ne puisse fonctionner à cause de l’incapacité des autorités gouvernementales à garantir la sécurité sur tout le pays, ils exhortent les magistrats à rester chez eux jusqu’à ce que leur sécurité soit garantie.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker