Rénald Lubérice identifie des nouvelles cibles du Chef de l’Etat

Le Secrétaire Général du Conseil des Ministres, Rénald Lubérice, a attiré le regard sur plusieurs institutions de l’Etat qui nécessitent des changement en profondeur dans la lutte contre le système.

«Le renforcement de la douane de Port-au-Prince, de l’APN et de la DGI est indispensable dans le combat contre ce système qui produit exclusion, instabilité et pauvreté abjecte», a-t-il declaré.

Pour un membre de l’Exécutif qui parle de cette manière, l’on doit s’attendre à des actions dans les prochains jours selon toute logique politique.

Après avoir eliminé les franchises douanières, peut-être que le gouvernement a l’intention de prendre le contrôle de ces institutions gérées par des membres influents du secteur privé des affaires, des Sénateurs et députés.

Ces derniers contrôlent toutes les institutions publiques générant des revenus. Ce qui, en plus des franchises douanières et exonérations de taxes dont ils bénéficient, leur permettent de contrôler le marché de la contrebande estimé à des centaines de millions de dollars l’an.

Tout ceci obéit à une logique que les hommes politiques et parlementaires haïtiens appellent  » partage de responsabilité ». Quelle responsabilité? On évite alors de parler de la corruption.

Ce qui est clair et visible, ces gens n’ont pas aidé le Président à attérir sa vision politique et ses promesses électorales durant les 2 premières années de son quinquenat. Après avoir rempli le sac dans les Minitères et les Organismes déconcentrés, certains d’entre-eux regagnent l’opposition qui demandent le départ de Jovenel Moïse. D’autres restent accrocher au pouvoir, mais n’apportent pas grand-chose. Dès lors, vous avez un pouvoir presque sans squelette.

A moins que le Secrétaire Général parle pour son compte, de véritables changements sont attendus à la tête des institutions ciblées, si vraiment le Président de la République veut avoir le contrôle des finances publiques à un moment où la population demande des comptes.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker