Selon Gary Bodeau, Jovenel Moïse n’a fait aucune ouverture vers la contestation populaire

Ce matin, vers les 8 heures 30, la Radio Télé Métropole a diffusé un entretien réalisé par les journalistes Wendell Théodore et Georges Allen avec le président Jovenel Moïse. Après ces deux heures de temps, nombreuses personnes réagissent à propos des réponses du locataire du palais national. Pour sa part, le Président de la Chambre des députés a déclaré que le président n’a fait aucune ouverture vers la contestation populaire et ce dernier doit écouter le peuple.

L’intégralité de la déclaration du député de la commune de Delmas

En 3 entrevues, le Président Moïse n’a fait aucune ouverture vers la contestation populaire. Le Chef de l’État doit écouter son peuple et prend des décisions qui s’imposent. Il faut une rencontre entre les 3 pouvoirs de l’État pour décider de l’avenir de la nation. Le Chef de l’État @moisejovenel n’est pas seul abord. De toute évidence, cette crise n’est plus soutenable.

Gary Bodeau
Citoyen engagé
Président de la chambre des députés

Tandis que, Rénald Lubérice, rapide comme un serpent, a réagi via son compte twitter aux allégations de Gary Bodeau. Le Secrétaire Général du Conseil des ministres a écrit que le constituant de 87 par une faille d’ingénierie institutionnelle a érigé un législatif fort et un exécutif faible sans anticiper la probalité d’un législatif de l’acabit de cette 50 ème législature. Selon le proche du Président, une constitution capable de prévenir le marchandage est plus que nécessaire.

Toutefois, il faut rappeler que cette crise est à sa 8 ème semaine. Les gens déferlent dans presque toutes les rues de la République, réclamant la démission du 56 ème président d’Haïti.In fine, le dimanche 27 octobre, certains policiers ont marché également pour réclamer leurs droits.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker