Une jeune footballeuse jamaïcaine assassinée à coup de couteau

Une reggae girl Jamaïcaine du nom de Tarania Clarke âgée de 20 ans, a été poignardée à mort par une amie, à Half way tree, St André ce jeudi 31 octobre 2019. Cet incident survient lors d’une dispute pour un téléphone portable, selon les informations données par la police jamaïcaine.

La criminelle qui a laissé la communauté du football Jamaïcain en deuil, a été arrêtée par la police avant qu’elle prenne la poudre d’escampette.

La milieu de terrain des Reggae Girls était également capitaine de l’équipe féminine du Waterhouse Football Club.

La Fédération jamaïcaine de football (JFF) se souviendra longtemps du calme et de la chaleur de Clarke. Clarke était déterminée à améliorer ses aptitudes et sa forme physique et envisageait d’aller à l’étranger pour commencer ses études universitaires en janvier 2020. « La famille JFF exprime ses condoléances au Waterhouse FC, à sa famille, à ses amis et à ses collègues de haut niveau », a déclaré un porte-parole de JFF dans un communiqué.

Affligée par la mort de la joueuse, la présidente du comité du football féminin de la JFF, Elaine Walker-Brown, a pleuré lorsqu’elle évoquait la brillante performance livrée par Clarke dans les matchs passés. « Honnêtement, celui-ci me frappe, celui-ci me frappe fort », a déclaré Waker-Brown.

Clarke a représenté la Jamaïque au tournoi de qualification olympique des Caraïbes à la fin du mois de septembre dernier, marquant ainsi son premier but senior lors de la victoire 10-1 contre Cuba au Stade national le 30 septembre 2019.

Elle faisait également partie de l’équipe sénior qui devait discuter la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019. Elle portait aussi les couleurs nationales au Pérou aux Jeux panaméricains de cet été.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker