Moïse Jean-Charles appelle à une proposition unanime de l’opposition

Le leader de l’opposition a donné une conférence de presse ce mardi 5 novembre 2019 pour se positionner sur l’ensemble des avancées effectuées durant ces moments de turbulences occasionnés par la crise socio-économique et politique du pays. Le leader du parti Pitit Dessalines Met en garde contre l’investiture du nouveau président annoncée par ses pairs et leur fait une proposition.

Moïse Jean-Charles s’inscrit en faux contre l’investiture du nouveau président comme l’a annoncée André Michel lors d’un entretien accordé à la Radio Caraïbes. Selon l’autoproclamé avocat du peuple, avant 18 Novembre, le juge de la cour de cassation qui doit succéder au président sera choisi et investi. Cette aile de l’opposition à laquelle est appartenu Moïse Jean-Charles, récuse cette idée et invite l’opposition, de façon unifiée, à adopter une résolution qui fait l’unanimité.

Par rapport aux multiples secteurs se réclamant de l’opposition, l’ancien sénateur en a marre. Pour pallier la difficulté pour l’opposition d’atterrir sa proposition, le politicien appelle à la création d’un front uni derrière l’opposition. Toujours avec pour visé, l’application sans ambages de la proposition de sortie de crise validée à l’unanimité par les opposants au président Jovenel Moïse.

Parallèlement, l’adversaire politique du pouvoir en place ne recule pas devant l’envie que la population poursuive avec les mobilisations dans les rues. Alors, il lance un cri à l’expression populaire à travers des manifestations et tout autre mouvement signifiant que la population s’est fatiguée de ce système qui déhanche l’égalité sociale dans une dimension décriante. Quand aux bourgeois, il leur demande de faire un mea culpa. Dans le cas contraire, ils seront doublement victimes.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker