Nou Pap Konplis dénonce la brutalité policière contre des journalistes et des manifestants

À la suite des actes de représailles que subissent la population haïtienne ces derniers jours dans les différents mouvements de protestation par la les agents de la Police Nationale d’Haïti, les petrochallengers de « Nou Pap konplis » dénoncent, dans une note de presse publiée ce Mardi 5 Novembre 2019, les réactions brutales des policiers contre des manifestants qui exigent la démission du chef de l’État._

D’autre part, « Nou pap dòmi » condamne également l’agression physique et verbale exercée sur les travailleurs de la presse par les forces de l’odre, notamment par des agents de l’USGPN.

Voici la note dans son intégralité

Port-au-Prince, le 5 Novembre 2019

NOTE DE PRESSE

Nou Pap Konplis salue la détermination de la population dans la bataille devant mener à notre deuxième indépendance après celle de 1804. Nous profitons de cette occasion pour dénoncer une fois de plus la répression violente de la mobilisation populaire et la violence exercée par les policiers sur des manisfestants ainsi que sur les travailleurs de la presse. Des agents de l’USGPN ont tabassé le journaliste Ronald Kenny Petit Frère de la radio Signal fm. Les journalistes Lunie Joseph et Robest Dimanche tout deux de la radio Zénit fm, ont été de leur côté victime d’agressions verbales et physiques de la part des force de l’ordre. Sans oublier, le journaliste Franciyou Germain de Mag Haïti a été attaqué par des individus non identifiés, il
a été violemment frappé et a même perdu ses matériels de travail.

En dépit de ces bavures policières, l’inspection générale de la PNH et le Directeur Général de la PNH, Normil Rameau restent muets jusqu’à présent, ce que nous condamnons et nous rappelons à l’institution policière que la violence, la répression et l’intimidation ne peuvent en aucun cas empêcher au peuple Haïtien d’obtenir la démission du président Jovenel Moïse.

Dans la même lignée, nous condamnons les actes d’intimidation dont sont victimes les journalistes Wendel Théodore et Georges Allen de la radio télé métropole.

Il faut rappeler à toutes et tous qu’il est fondamental de respecter les acquis de la démocratie. Comme dit souvent la vedette de la radio télé Kiskeya: « ou wè laprès, ou pa konn kilè wap bezwenl ».

Nou Pap Konplis promet donc de mettre tout en oeuvre pour que la bataille populaire aboutisse à une deuxième indépendance, c’est à dire un changement radical conduisant à la fondation d’une autre République sur le plan économique et social, où il y aura les chances égales pour tous les fils et filles du pays, vivant tant en Haïti qu’à l’extérieur ( la Diaspora Haïtienne). L’argent de l’État doit être au service de la collectivité, mais pas celui d’un petit groupe.

Par ailleurs, Nou Pap Konplis tient à saluer la bravoure et la détermination de tous les petrochallengers qui, d’une façon ou d’une autre, constituent l’élément déclencheur de cette révolte populaire. En effet, le dossier petrocaribe est un outil que nous la jeunesse, nous utilisons pour la remise en question de ce système inégalitaire et d’injustice sociale. Pour cela, nous demandons aux membres de la cour supérieure des comptes et du contentieux ademistratif (CSCCA) de nous fournir plus d’explications sur leur silence
autour de la poursuite des enquêtes des juges de la Cour au fait de l’utilisation illicite des fonds petrocaribe.
« A quand la publication des arrêts de débet et des autres rapports d’enquête sur les fonds petrocaribe ? », s’interroge le mouvement petrochallenger, NPK.

En dernier lieu, nous enjoignons le président du Sénat, Carl Murat Cantave de transférer, avant le deuxième lundi du mois de Janvier 2020, les rapports de la cour des comptes autour des fonds du programme petrocaribe au cabinet d’instruction qui sera en charge de la poursuite judiciaire.

Oui, nous croyons dur comme fer que le procès petrocaribe sera tenu en toute équité!
Nous disons non aux dérives ! Non à l’aide humanitaire empoisonnée ! Vive une deuxième indépendance ! Vive Haïti !

Nou Pap Konplis

Ricardo Fleuridor – Porte-parole
Jonathan Renois – Porte-parole a.i
Givelt Vilméus – Porte-parole a.i

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker