L’État attaque, la Sogener contre-attaque

Suite à la demande de suspension d’une lettre de crédit attribuée à la Société Générale de l’Énergie ( SOGENER) suivie d’une sommation envoyée par les avocats récemment engagés par le gouvernement, demandant la restitution de 123 millions de dollars de surfacturation durant plusieurs années, la SOGENER a contre-attaqué.

En réponse à la sommation de l’État haïtien, la Sogener via Me Martine Chevalier, l’avocate de la compagnie, a assigné également la BRH, l’EDH, le ministère des travaux publics, le ministère des finances et la DGI, exigeant le paiement de 202 millions de dollars américains de dette incluant le paiement des honoraires des avocats et d’huissiers.

Me Martine Chevalier a déclaré que le montant de 202 millions de dollars américains représente la somme impayée de l’énergie produite et fournie à l’ED’H et au gouvernement par la compagnie de Dimitri Vorbe de 2012 à 2019. « Des montants consignés dans les factures soumises à l’EDH chaque mois et non contestées qui ont fait l’objet de réclamations de paiement depuis 2012, mais n’ont jamais été honorés par l’EDH en méconnaissance du contrat », a souligné Jean Marie Vorbe dans une correspondance adressée à la BRH en date du 21 octobre 2019.

À rappeler que le gouvernement et cette compagnie s’entre-déchirent depuis après des positions adoptées par l’un des dirigeants de la Sogener sur les réseaux sociaux en critiquant sévèrement le pouvoir de Jovenel Moïse.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker