L’opposition politique signe l’accord de Marriot

L’accord de principe sur lequel les secteurs de l’opposition se sont entendus hier soir à Marriott, vient d’être paraphé à Route de Frères lors d’une rencontre entre les parties.

Oubliés, les militants ont tout de suite exigé leur droit d’apposition de paraphe, arguant avoir été dans les rues, et ont subi tous les actes d’exactions des policiers et les attaques des partisans du pouvoir. Pour résoudre ce problème, les militants ont accordé le droit de signature à trois d’entre eux, qui ont fini par le signer.

Une fois la rencontre finie, les leaders de l’opposition ont lancé un appel à la poursuite de la mobilisation. Les femmes qui ont été présentes pour exiger le choix de la cour de cassation se disent satisfaites et déclarent avoir remporté la première phase. Plus besoin d’apposer leur signature.

Joints autour de cette entente, hormis Fanmi Lavalas, les secteurs de la vie nationale qui se sont déjà positionnées sur la crise, et ceci, contre le président, ne veulent vraiment pas faire marche arrière. Ils réclament une transition pour « renverser le système ».

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker