Daniel Banat, une victime de plus dans la famille de la Radio Méga

Alors qu’il était envoyé dans la ville de Mirebalais pour couvrir une nouvelle journée de mobilisation, le journaliste Daniel Banat a été lâchement maltraité, humilié, bastonné par une patrouille policière immatriculée 1-01841. «Se Méga ak Zénith k ap bloke lari a», soutient l’un de ces agents de la PNH en dégradant avec furie la moto et le téléphone portable du journaliste.

Tôt ce jeudi matin, le travailleur de la Presse devait se rendre dans le département du Centre, particulièrement à Mirebalais pour assurer la couverture de cette énième journée de manifestation. En plein exercice de ses fonctions, des policiers dont le plus agressif est connu sous le nom de Jean Bernard, l’ont humilié, tabassé l’accusant de faire partie de l’une des stations de radio qui encouragent la population à rester dans les rues.

Intervenant sur les ondes de la radio Zénith, Daniel Banat a expliqué qu’il était durement malmené par ces agents qui pourtant devaient lui protéger. Tombé de sa motocyclette, les agresseurs n’ont pas négligé de lui marcher dessus avec leurs bottes.

Il faut préciser que Daniel Banat est une troisième victime de l’équipe de Méga qui a déjà perdu Néhémie Joseph dans cette même ville et qui a vu Josué Bélamour recevoir plusieurs projectiles en caoutchouc.

Plus d’une dizaine de travailleurs de la Presse ont été l’objet d’agressions physiques ou verbales depuis le déclenchement des mouvements de protestation exigeant le divorce du Chef de l’Etat Jovenel Moise d’avec la magistrature suprême de l’Etat.

Ces actes qui visent pour la plupart des médias ayant toujours eu une position critique vis-à-vis du régime « Tèt kale » sont considérés par des analystes comme une menace à la démocratie en général et à la liberté d’expression en particulier.

À rappeler, Banat Daniel vient compléter une longue liste de journalistes déjà victimes sous l’administration de Jovenel Moïse dont trois ont été lâchement assassinés. On peut citer: Vladjimr Legagneur, Rospide Pétion et Néhémie Joseph. Entre temps, des stations de radio comme Zénith, Kiskeya, Méga, Timoun et RSF sont entre autres quelques des médias considérés comme cibles des « bourreaux » du pouvoir en place.

Nous, de TripFoumi Enfo condamnons avec véhémence l’attaque ou la brutalité policière contre notre confrère Daniel Banat ce matin à Mirebalais. Une plainte formelle devra être déposée contre ces policiers à l’Inspection Générale de la PNH.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker