Jean Renel Sénatus conseille aux groupes armés de Ganthier de changer de métier

Le sénateur de l’Ouest, Jean Renel Sénatus se dit préoccupé face à la recrudescence de la violence qui règne dans sa ville natale où les bandits armés imposent leurs lois sur la route nationale numéro 8, à hauteur de Papay et Ti Mache, Ganthier. Il demande aux groupes armés de changer leur métier et prendre la voie de la réinsertion et de la formation professionnelle.

Lisez le texte dans son intégralité sur TripFoumi Enfo

Aux Compatriotes de Ganthier
En leur demeure.-

Objet: échanges sur les préoccupations liées à la sécurité dans la région Ouest 2

Mes chers compatriotes et co- regionaires,

En ma qualité de Sénateur de la République et fils de Ganthier, je vous fais mes civilités et porte à votre connaissance que je suis touché et très préoccupé par le climat d’insécurité qui règne dans la région, particulièrement sur la route de Malpasse. Les cris des citoyens de Ganthier, Fonds Parisiens, Thoman, Fonds-Verettes et de Thiotte, à ce propos, m’ont atteints. Je vous assure qu’avec les Institutions concernées par cet état de fait trop longtemps toléré, je travaille de manière à rétablir « le vivre en paix » dans la région.

Je sais que vous êtes informés des différentes initiatives que j’ai déjà engagées en vue de rétablir la paix et la sécurité dans la commune. Cependant, il reste encore beaucoup à faire.

Je vous informe que les travaux que j’avais entrepris de mes proposés fonds à Ti Marché, en vue d’ériger un commissariat moderne pouvant héberger une unité spécialisée de la police, soit l’UDMO ou BOID, vont être repris.

Déterminé à doter la zone de cette structure de sécurité de proximité, à n’importe quel moment, votre appui/support peut être sollicité.

En tant que leader issu de ce département, sachez que je suis disponible à aider les jeunes impliqués dans des actes d’association de malfaiteurs, de bandes armées à se reprendre et à changer leur vie par la mise à leur disposition de formations professionnelles et universitaires gratuites qui seront suivies de recrutement. Cependant, en cas de refus d’obtempérer, la police et la justice seront invitées à faire leur travail envers et contre tous.

Haïti est notre Pays; Ganthier, notre commune,
Ils méritent mieux.

Jean Renel SENATUS
Avocat
Sénateur de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker