Jovenel Moïse déclare avoir rencontré à huis clos des membres de l’opposition radicale

Lors d’une interview accordée au média Reuters, le président haïtien Jovenel Moïse a déclaré avoir rencontré à huis clos des groupes de la société civile et du secteur privé, ainsi que des membres radicaux et modérés de l’opposition politique.

Alors que les membres de l’opposition se donnent rendez-vous pour ce Lundi 18 Novembre pour déferler dans les rues toujours dans le but d’exiger la démission du premier citoyen de la nation haïtienne à la magistrature suprême de l’État, Jovenel Moïse a informé que les discussions initiées avec les membres de la société civile, du secteur privé et de l’opposition consistent à la formation du gouvernement d’union nationale.

Continuant à faire état de la crise que connaît Haïti, Jovenel Moïse n’a pas mis de côté son intention de réaliser des demandes d’aide humanitaire à l’international en vue de faire face à la dégradation continuelle de la situation du pays. « Haïti a besoin d’un soutien international pour faire face à la crise humanitaire. », a déclaré Jovenel Moïse.

« Nous sommes en pleine crise humanitaire, nous avons besoin de l’aide internationale pour traverser cette crise. », a-t-il martelé, en informant l’initiative du gouvernement démissionnaire visant à demander de l’aide au gouvernement américain. Les États-Unis ont accepté de fournir 2 000 tonnes de produits pour répondre aux besoins urgents, selon le chef de l’État.

Contacté par l’équipe de TripFoumi Enfo, André Michel, porte parole du Secteur Démocratique et Populaire dit n’avoir jamais eu de rencontre, ni aucun membre du secteur de l’opposition radicale avec Jovenel Moïse, qui selon lui n’est plus président, il n’a plus le pouvoir de convocation.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker