Une femme sur trois subit des violences physiques et/ou sexuelles dans le monde

Selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU), sur chaque trois femmes, une est victime de violences physiques et/ou sexuelles, un bilan jugé alarmant en cette journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Parallèlement, seulement 52 % des femmes mariées ou en union prennent librement leurs propres décisions concernant les relations sexuelles, l’utilisation des contraceptifs et les soins de santé. Plus de 200 millions de femmes et de filles ont subi une mutation génitale “modification permanente et importante des organes génitaux, aujourd’hui c’est le terme mutation sexuelle qui est beaucoup plus utilisée, ndlr”.

Le rapport a révélé aussi que 780 millions de femmes et de filles dans le monde se marient avant leur 18ème anniversaire. Alors qu’en 2017, une femme sur deux, à travers le monde, assassinée, par son partenaire ou un membre de sa famille. Parmi les personnes victimes de traite des êtres humains dans le monde entier, 71 % sont des femmes et filles, trois quarts d’entre elles sont exploitées sexuellement.

Définie comme un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage, l’agression est considérée comme un crime, d’après la législation haïtienne. La loi prévoit une peine de 10 ans de travaux forcés à l’auteur de l’infraction, et 15 ans si le crime a été commis sur un enfant de moins de quinze ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker