L’ancien député Arnel Belizaire recherché par la Police

Le Parquet de Port-au-Prince a lancé un mandat d’amener contre l’ancien député Delmas/ Tabarre Arnel Belizaire, ce mercredi 27 novembre 2019. Ce, pour avoir comploté contre la sûreté intérieure de l’Etat.

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) est instruite suivant un mandat émis par le Parquet de Port-au-Prince ce mercredi 27 novembre 2019, d’amener en état, le citoyen Arnel Belizaire par devant le Commissaire du Gouvernement Jacques Lafontant.

Il est reproché de « complot contre la sûreté intérieure de l’État au préjudice de l’Ambassade Américaine et de la Brasserie la Couronne S.A. ».

Quelques jours plus tôt, Arnel Bélizaire avait annoncé sur les ondes de la radio Zénith FM des mesures drastiques visant à amplifier le mouvement dit « Pays lock ». En cette occasion, il allait ériger des barricades et devait sauter des hôpitaux, le sous-commissariat du Canapé-Vert et l’Ambassade Américaine. Quant à la Brasserie la Couronne dont les agents de sécurité auraient tiré sur des militants, elle devait ouvrir ses portes pour une dernière fois, dit-il.

Arnel Belizaire n’a jamais caché sa proximité avec les différentes bases des quartiers populaires du département de l’Ouest, où il considère les civils armés comme ses frères. Il dit toujours avoir le contrôle de plusieurs quartiers où il y a des gangs armés. Une révélation qui a été confirmée par le sénateur Jean Renel Sénatus au moment des campagnes électorales.

Rappelons qu’au regard de l’article 64 du code pénal haïtien, le contrevenant risque entre 10 et 15 ans de prison si les charges retenues contre lui sont confirmées par la justice.

Il faut cependant souligner que l’ancien parlementaire a rapidement apporté des précisions face à ses propos. Sauter qu’il a utilisé voulait dire Esquiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker