L’Etat haïtien nous invite-t-il à fuir le pays?

Le phénomène d’immigration bat son plein en Haïti. Les haïtiens fuient massivement le pays pourtant l’Etat, de son côté, fuit certaines zones de la capitale et abandonne d’autres.

Si dans tous les pays du monde, l’Etat a pour mission de garantir la sécurité de son peuple, cela semble n’être pas le cas pour Haïti. L’insécurité prend chair de jour en jour et s’installe dans toutes les régions du pays. On est donc devenu prisonnier chez soi. Personne ne veut sortir de peur d’être victime. Ce qui entraîne une fuite incalculable des haïtiens, notamment des jeunes, vers d’autres pays.

L’Etat qui était censé remédié à cette situation échoue sa mission. Il est lui-même obligé de fuir certaines zones du pays, pour cause d’insécurité, pour aller se refugier dans d’autres zones. Le fameux cas revient aux déclarations du président du Sénat haïtien laissant croire qu’il compte déplacer certains bureaux du Sénat au Bicentenaire vers un hôtel à Pétion-Ville. Hormis les rumeurs faisant croire que la DDEO, la Primature, entre autres, pourraient être aussi déplacées. Une chose qui prouve clairement l’incapacité de nos hommes d’Etat à bien diriger le pays, en passant par garantir notre sécurité.

La morale de l’histoire, c’est que l’Etat ne peut pas laisser le pays, il laisse les zones réputées dangereuses au Centre-Ville. Implicitement, il nous encourage à laisser toutes les zones qui nous parraissent être un danger. Et puisque c’est le cas de toutes les régions du pays, ne nous invite-t-il pas à laisser le pays si on veut sauver sa peau ? Ou tout au moins, faut-il que chaque personne prenne sa disposition afin d’assurer sa sécurité ?

Une chose que l’on aurait pas souhaité mais, apparemment, qui arrivera tôt ou tard si les choses continuent à dégénérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker