La République dominicaine impose un « siège militaire » le long de la frontière

La crise qui sévit en Haïti ces derniers temps préoccupe également les autorités dominicaines. En effet, l’État dominicain impose un siège militaire dans les zones frontalières afin d’éviter l’entrée des haitiens illégaux sur leur territoire, selon le quotidien dominican today..

Suite à cette décision, des centaines d’Haïtiens ont été arrêtés au cours des quatre derniers jours par les gardes de la sécurité des frontières (Cesfront) et des soldats de l’armée dominicaine à Dajabon.

Dans un communiqué publié cette semaine, l’armée dominicaine a déclaré que l’opération avait été mise en place en raison de l’instabilité sociale et politique qui règne en Haïti depuis le déclenchement des mouvements de protestation contre la rareté de carburants, l’augmentation du prix des produits de première nécessité et l’exigence de la démission du président haïtien, Jovenel Moïse.

À rappeler, les arrestations des illégaux haitiens font partie des opérations du «siège militaire» qui a été mis en place le long de la zone frontalière.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker