Delmas 33: Les marchands de Dumornay en colère

Les rues de Port-au-Prince ont connu des scènes de violence non seulement du côté de l’opposition qui exige la démission du premier citoyen du pays, mais aussi du côté des marchands de rue qui étalent leurs produits dans une rue en terre battue située à Delmas 33, à quelques mètres du Carrefour Gérald Bataille.

Érigeant des barricades qui obligent les automobilistes et conducteurs de motocyclette à faire demi-tour, les marchands se disent en colère contre une volonté manifeste de les déguerpir, sans qu’ils ne sachent encore où aller. « Ils ont vendu le marché et sont en train de construire une maison privée sur le terrain qui nous a été donné « , explique l’un d’entre eux.

Interrogée sur ce qui est vraiment à l’origine de leur frustration, Emilie nous informe qu’ils (les marchands) s’installaient paisiblement sur le trottoir avant qu’un homme ne vienne les interdire d’exposer leurs marchandises et leur demande de tenir libre l’espace réservé à la construction d’une maison. Ce qui soulève leur colère et les poussent à manifester leur mécontentement.

Parallèlement, l’opposition a manifesté et ont longé la route menant à l’Ambassade des États-Unis. « Le peuple veut aussi rencontrer David Hale », a déclaré un militant sur le Boulevard 15 Octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker