À Ganthier, des policiers seraient de connivence avec les bandits armés de Lanmò san jou

Selon une source proche de la PNH, des dispositions ont été prises en vue de reprendre totalement le contrôle de la route nationale numéro 8 menant à Malpasse et différentes autres communes des départements de l’Ouest et du Sud-est, occupée par des bandits armés qui imposent leurs lois depuis environ un an. Pour y arriver, près d’une trentaine de policiers affectés au commissariat de Ganthier viennent d’être transférés d’après une source policière à la rédaction de TripFoumi Enfo

On a reproché à certains de ces policiers d’être d’étroite connivence avec le chef de Gang Lanmò san jou. Un agent du nom de Cerné ferait le lien entre les policiers membres adhérents et le chef susdit Gang de qui, ils reçoivent hebdomadairement 25,000 gourdes, toujours selon notre source proche de la Police. Il faut toutefois préciser que tous les policiers transférés ne sont pas impliqués dans cette sale affaire nous informe une autorité de la zone.

Les habitants de Ganthier, de la Croix des Bouquets, de Fonds-Verrettes, Fonds Parisiens, Toman, Thiotte, Mapou entre autres, sont impatients à attendre les résultats de l’enquête que devrait engager l’inspection générale de la police et la Direction Centrale de la Police Judiciaire, détentrices d’un nombre important d’informations relatives à ce vaste scandale.
Question de protéger l’image de l’institution et celle de nos braves policiers non mêlés dans la quête de l’argent facile.

Il faut cependant rappeler que le sénateur Jean Renel Sénatus, président de la commission justice et sécurité du sénat intervenant sur les ondes de plusieurs médias de la place avait dénoncé, au début du mois de novembre 2019, ces scandaleuses liaisons existant entre le chef de gang ‘Lanmó san jou’ avec certains agents de la police de Ganthier et des motards qui serviraient de l’antenne pour informer les malfrats dès l’arrivée des forces de l’ordre. A cette date Jn Fritz , un motard, informateur du gang, Sophia, une concubine de ‘Lanmo san jou’, et Papillon sont entre autres des présumés bandits déjà examinés par la Direction Centrale de la Police Judiciaire.

Selon des informations qui sont parvenues à la rédaction de TripFoumi Enfo, certains policiers transférés à Delmas seraient très remontés contre le sénateur Sénatus qui, disent-ils est à la base de leur transfert. Un des policiers parle même d’abus d’autorité a confié notre source. Parallèlement, le président de la commission justice et sécurité du sénat Jean Renel Sénatus se dit déterminé pour que la paix, la stabilité et la quiétude d’esprit reviennent sur la route nationale numéro 8 en particulier, à Ganthier, ‘Timache et Papay’ où les bandits armés dictent leur loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker