Deux articles pour destituer Donald Trump, Nancy Pelosi déterminée

Les démocrates de la Chambre des représentants aux États-unis ont annoncé ce Mardi 10 décembre que le président Trump va faire face à deux articles pouvant le destituer.

Le comité judiciaire va brandir deux articles de mise en accusation. L’un concernant l’abus de pouvoir lié aux allégations selon lesquelles il aurait fait pression sur l’Ukraine pour enquêter sur un rival politique Joe Biden. L’autre traitera de l’obstruction du Congrès, liée aux mesures prises par le président pour empêcher à ses collaborateurs de participer à l’enquête de destitution.

Les articles de mise en accusation ont été publiés après une enquête de plus de 100 heures de déposition de 17 témoins. Le comité judiciaire de la Chambre pourrait voter plus tard cette semaine, envoyant les articles à l’étage de la Chambre, où ils sont soumis à un examen immédiat et nécessitent une majorité simple pour passer. On s’attend à ce que les votes à la Chambre tombent en grande partie dans le sens des partis et déplaceraient l’affaire au Sénat pour un procès, qui devrait commencer en janvier. Une majorité des deux tiers au Sénat serait nécessaire pour condamner M. Trump, et les politiciens des deux parties pensent que c’est peu probable.

Les démocrates s’attaquent à M. Trump pour avoir sollicité l’aide de l’Ukraine dans le but de nuire à son rival politique, Joe Biden, afin de l’aider à gagner les élections de 2020. Après cette révélation, les démocrates accusent, M. Trump pour avoir fait obstruction à la justice en empêchant à une dizaine de témoins de déposer et de divulguer des documents officiels de la Maison Blanche, du Département d’État, de la défense, de l’énergie et du Bureau de la gestion et du budget, pouvant justifier les accusations porter contre lui.

M. Trump a déclaré qu’il n’avait rien fait de mal et que l’enquête sur la destitution était un canular. Les républicains ont défendu cette position, affirmant que les démocrates s’appuient sur des informations de seconde main pour leur cas, et que la décision de M. Trump de suspendre l’aide était raisonnable compte tenu de ses préoccupations concernant la corruption ukrainienne. Lundi, le principal conseil des républicains au sein du comité de renseignement de la Chambre a déclaré que les démocrates faisaient trop de transcriptions de l’appel de M. Trump le 25 juillet avec le président ukrainien, qui, selon lui, était ambigu.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker