Éric Jean-Baptiste souhaiterait voir Joseph Lambert à la tête du prochain gouvernement

Le secrétaire général du parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes(RDNP), M. Éric Jean-Baptiste, croit que le président de la République, Jovenel Moïse, prendra, d’ici le deuxième Lundi du mois de Janvier, la décision constitutionnellement imposante.

Le leader a expliqué que Jovenel Moïse constatera la caducité du parlement et procédera à la désignation d’un nouveau Premier Ministre, qui peut être légitime ou illégitime, pour asseoir un nouveau gouvernement, par décret.

Toujours dans une lignée constitutionnelle, d’après l’ancien candidat à la présidence, le président sera invité à démissionner par le Conseil des Ministres qui s’érigera en directeur du pays. « Ce Conseil des Ministres se chargera de la nouvelle constitution, d’une loi électorale permanente, du procès PetroCaribe et celui des massacres enregistrés sur ce gouvernement », propose M. Jean-Baptiste.

Pour ce faire, « Joseph Lambert ferait le pont entre l’opposition politique et le pouvoir, tout comme plusieurs personnalités au sein du parti RDNP disposées à se mettre au service de la patrie », pense Éric Jean-Baptiste qui dit toujours garder sa position du 29 septembre selon laquelle le président de la République doit remettre sa démission. Mais, refuse l’idée que le pouvoir soit laissé aux membres de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker