« La population de La Saline a aussi le choix de porter une arme pour se défendre », déclare Président Cantave

« La population de La Saline a deux choix. Prendre les armes pour affronter les bandits, ou se retirer de l’endroit en attendant un retour à un climat de sécurité », a expliqué le président du sénat, Carl Murat Cantave, ce jeudi 12 décembre 2019.

Selon la deuxième personnalité politique du pays, certains de ses collègues parlementaires sont à l’étranger et en province à cause de la situation d’insécurité qui bat son plein dans la zone métropolitaine de l’Ouest. Ce qui constitue, dit-il, un obstacle à la réalisation des séances. « Je n’ai jamais présidé une rencontre avec plus de 10 sénateurs sur 29. Les autres restent chez eux, refusent de s’asseoir avec d’autres », a ajouté Carl Murat Cantave qui, ironiquement, compte lancer des avis de recherche pour pouvoir dénicher les absentéistes.

« Personne ne va exposer sa vie au bicentenaire », selon Président Cantave qui pense que le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) doit assumer sa responsabilité, puisque le parlement a un corps de sécurité qui ne peut même pas sécuriser les locaux de l’institution.

Selon le président du corps des sages, plusieurs institutions ont déjà quitté la zone à cause de l’insécurité. Il cite l’Electricité d’Haïti (ED’H), par exemple.

Bonnes excuses pour esquiver les critiques concernant le manque de leadership de Carl Murat CANTAVE à la tête du grand corps. Mais il faut tout de même admettre que ces jours-ci, les embouteillages dans les rues de Port-au-Prince ont grossi, puisque plusieurs quartiers sont jusqu’ici impraticables. Des hommes armés y opèrent jour et nuit. Personne n’est à l’abris, même des représentants de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker