Vives tensions à Mirebalais, une dame tuée par le Maire principal Lochard Laguerre

Sherlie, une commerçante a été lâchement assassinée ce dimanche 15 décembre 2019 sous les balles du maire principal de Mirebalais Lochard Laguerre en collaboration avec ses agents de sécurité selon les premiers éléments d’informations. Cet incident survient suite à une mésentente sur la délocalisation du marché public entre l’élu et les marchands.

Alors que l’édile était venu déguerpir de force des marchands qui étalent leurs produits sur une terre battue. Il a utilisé un tracteur pour chasser les petits commerçants du marché en prétextant qu’il y a un nouvel espace pouvant accueillir ces marchands. Ne voulant pas obéir à cette démarche du maire Laguerre, les marchands s’y sont catégoriquement opposés. Dès lors, une altercation survient entre le maire et les citoyens, au point Sherlie, une commerçante a été abattue au moment où le maire a fait usage de son arme à feu ainsi que ses gardes du corps afin de disperser la foule.

Contacté par la rédaction de Trip Foumi Enfo, l’un des maires assesseurs, Oxama Moïse, nous a expliqué que la commune a connu une journée de vives tensions où les tirs sporadiques ont été entendus dans presque toute la ville de Mirbalais. La situation pour l’instant retourne à la normale après le constat du juge et la levée du corps sans vie de Sherlie.

Selon les informations qui nous sont parvenues à TripFoumi Enfo, le maire Laguerre aurait pris la décision de déplacer les marchands sans l’aval des deux autres membres du cartel. Ils n’ont pas été avertis par la démarche du premier membre a déclaré une source proche de la mairie.

Le maire se faisait accompagner de bulldozers et de ses agents de sécurité afin de procéder à cette opération pouvant aboutir au déplacement des commerçants, qui doivent pour l’instant s’installer au marché nouvellement construit.

Les habitants de Mirbalais réclament justice pour Sherlie et souhaitent que toute la lumière soit faite autour de ce dossier combien choquant,

Ces genres de problèmes sont courants en Haïti. Les citoyens ne s’entendent pas toujours avec les maires. À Delmas 33, ce problème persiste. Même si aucun dommage du genre n’est encore enregistré.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker