Jovenel Moïse a visité Paulda, un présumé chef de gang à Descahos

C’est confirmé, le Président de la République Jovenel Moïse était samedi soir aux Gonaïves, spécialement à Descahos après sa sortie aux funérailles de sa belle-mère. Dans une vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux montrant le chef de l’État Jovenel Moïse dans un tête-à-tête avec le présumé puissant chef de gang de Décahos connu sous le sobriquet de Paulda. Des images montrant clairement que le premier citoyen du pays a été accueilli triomphalement par Paulda ainsi connu et plusieurs autres soldats ce samedi 14 décembre 2019..

Visite de courtoisie du Président de la République Jovenel Moïse à Descahos où il a été accueilli magistralement par le présumé chef de gang de ce quartier connu sous le pseudo Paulda et ses quelques partisans. Certains proches du PHTK à Descahos ont salué la présence de l’ancien patron de l’AGRITRANS et profitent du même coup pour solliciter l’arrestation du premier sénateur de l’Artibonite Youri Latortue qui, selon ces gens, participe dans des mouvements de protestation visant le départ du chef de l’État. Des images audiovisuelles identifiant le caïd de la zone Paulda où ses soldats le proclamaient président. Ils ont scandé à gorge déployée”Vive Paulda, vive Jovenel, Vive Paulda” pour pouvoir faciliter la rentrée du premier citoyen de la nation à Descahos. “une comédie de très mauvais goût”.

Par ailleurs, dans un bref discours prononcé par Jovenel Moïse lors de cette visite dans ce quartier populaire, le dauphin de l’ancien Président de la République Joseph Michel Martelly, a demandé à la population des Gonaïves de ne pas suivre aucune autre voie que celle du changement, du développement, du dialogue, de l’unité, entre autres. D’ailleurs, c’est la seule et unique voie qui peut garantir un avenir meilleur de nos enfants, a ajouté monsieur Moïse.

Parallèlement, des rafales d’armes automatiques ont été entendues lors de cette courte visite et ces tirs proviendraient d’un autre quartier populaire des Gonaïves contrôlé par des individus armés de Raboto, a fait savoir un résident de la cité de l’indépendance.

Selon plusieurs observateurs avisés, la visite surprise du chef de l’État dans la nuit du samedi 14 décembre 2019 à Descahos où il a été reçu magnifiquement par un présumé chef de gang très puissant de la zone a confirmé qu’il aurait des liens étroits avec des bandits armés qui sèment la pagaille dans divers endroits du pays dont ‘Tibwa’, Grand Ravine, Delmas 2, 4, 6, Kosova au Trou du Nord, La Saline, Village de Dieu, Savane Pistache, Shadda au Cap-Haïtien, Descahos etc. La rencontre de Jovenel Moïse avec Paulda a souillé davantage l’image de la présidence d’après plus d’un.

Un Président de la République, le premier des citoyens dans un tête-à-tête avec un repris de justice, un bandit qui est connu comme le loup blanc. C’est un très mauvais signe de la part du chef de l’État qui, par ses actions voudrait officialiser les gangs armés sur tout le territoire national afin de conserver ou sauver son quinquennat.

Ce passage éclair à Descahos est-il un message lancé par le président pour justifier sa relation avec des hommes armés ou pour dire qu’il a maintenant le contrôle du pays ? Est-ce que cette visite va le mettre en confiance ou le permettra de se rendre aux Gonaïves le premier janvier 2020, le jour de la célébration de l’indépendance d’Haïti?

Il faut toutefois rappeler que l’opposition politique, par le biais du Secteur Démocratique et Populaire, avait déjà lancé une mise en garde au Président Moïse afin de ne pas s’y rendre. Attendons voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker