Présentation de la Plateforme Départementale Seksyonm se Priyoritem (PDSP)

Un nouveau protagonisme politique social pour dynamiser, vitaliser le local, donc une approche de la rurbanisation pour transférer les services sociaux dans les noyaux fondamentaux de vie communautaire.

Objectif principal :
Promouvoir l’équité de traitement et des conditions.

Objectifs spécifiques :

  • Promouvoir le dévelopement humain via des activités sociales, économiques et culturelles, en dotant la Plateforme de moyens et de structures nécessaires lui permettant de participer à l’éducation d’une société nouvelle basée sur la justice sociale, l’inclusion et l’égalité des chances.
  • Promouvoir leurs valeurs qui sont la citoyenneté, l’épanouissement individuel et collectif.
  • Lutter pour la réinsertion des couches de la population les plus défavorisées.
  • Lutter pour la réinsertion des enfants démunis, notamment ceux qui quittent l’école par manque de moyen.

Pourquoi un nouveau protagonisme politique social?

Vue la crise de confiance qui caractérise la vie sociale collective haïtienne étant le résulta de l’abandon et de la négation des droits. La Plateforme croit impératif d’humaniser la vie politique du pays par la reconversion de l’appareil étatique en accordant primat :
1- Infrastructure humaine (éducation, santé)
2- Infrastructure physique (électricité, route, port, aéroport, parcs sportifs etc).
3- La diplomatie progressive

La reconversion de l’appareil étatique:
Dans l’esprit de repenser la communauté, il est impératif de remembrer l’Etat. Pour ce, la Plateforme préconise le « Dessalinisme Rénovateur » (DR), l’idée qui consiste à promouvoir une économie de partage pour le sauvetage collectif. Donc, ici, la reconversion renvoie à un Etat social et démocratique de droit.

La Plateforme, pour sa vision étatiste, moderniste, renovatrice opte pour le capitalisme public, c’est à dire : l’Etat détient le monopole de la production, de l’importation et de la transformation afin d’enrayer le compromis déloyal responsable de la paupérisation actuelle.

PLATEFORME DÉPARTEMENTALE SEKSYONM SE PRIYORITEM : Procès et condamnation de l’ordre démocratique néolibéral favorisant le démocraticide et le liberticide. Une étape nouvelle droit commencer l’adhésion à des nouvelles valeurs, car ce doit être la fin de toute utopie.
L’utopie démocratique représentative droit être condamnée pour son oriantation démocraticide et liberticide.

Aujourd’hui, c’est l’urgence sociale, la période sociale haïtienne doit commencer, le présent et l’avenir se joueront sur le terrain des projets, c’est pourquoi au moment de la confusion qui règne dans le cadre de l’offensive du pire, nous devons actualiser notre projet de nouvelle société pour une nouvelle génération.

La démocratie imposée s’est rongée par ses propres contradictions, aucun élement de reponse et de justification de justice sociale et de participation, elle n’est rien d’autre qu’un mensonge, une forme de terrorisme d’Etat. Donc, la liberté économique est un requis essentiel de la liberté politique, programmer un pays sur une économie caritative, sur la dépendance, un crime odieux. Qui dit la Plateforme Départemental Seksyonm se Priyoritem, dit l’autodetermination.

PDSP tenant compte de la profondeur et de la complexité de la crise, le manque de jujement des protagonistes déterminants, c’est une tragi-comédie d’attendre des reponses significatives d’une classe politique frappée de la schizophrénie.

Pourquoi, la Plateforme Départemental Seksyonm se Priyoritem, en tant que creuset d’orientation éthique se positionne éthiquement.

PDSP, partant du principe de la responsabilité, étant une obligation morale de tout Etat démocratique de droit, aujourd’hui, Haïti franchit les limites de la décence. Pourtant, selon toute vraie semblance, le gouvernement n’a pas de formule convaincante pour moraliser et humaniser la vie politique. Donc, la communauté souffre d’une représentation médiocre, obscurantiste et frivole.

Ayant compris la fragilité de la situation, l’insouciance et l’imposture des protagonistes determinants, il est impératif d’évaluer la situation et prendre les mesures qui s’imposent.
De ce point de vue, la Plateforme Départementale Seksyonm se Priyoritem (PDSP), qui, ne voulant pas être complice, mais être rationnelle dans sa position Éthique de sortie de crise, pense que la refondation de l’État passe nécessairement par le rapatriement, la conscientisation, la compréhension du système en face et impératif d’implication de la grande majorité ruinée et bafouée, en écartant toute idée préconcue tirée de la discrimination et de la burocratie centrale.
Pour parodier Jean Jacques Dessalines : Les noirs dont les pères sont en Afrique n’auront ils donc rien? Aujourd’hui, la même interrogation s’avère nécessaire : La paysannerie, cette génération de reins cassées, parce que pillée par des vautours, comment les récupérer? Dans ce cas, le processus de discussion doit démarrer d’abord et avant tout dans les noyaux fondamentaux de vie communautaire, car le changement vient d’en bas. Aujourd’hui personne ne représente personne, tout dialogue inclusif doit impliquer la victime elle-même, dont la jeunesse force motrice du renouveau. Il y a un risque lié à un manque de jugement et de civilité. Le changement tout le monde en parle, mais la pédagogie trop archaïque prête à équivoque. Ce qu’il faut retenir, le peuple demande la démission du président Jovenel Moïse et exige d’un changement radical. C’est-à-dire, dans la mentalité dirigeante, la constitution et surtout le système économique caritatif, une économie charitable d’aide humanitaire.

Pour s’en sortir, il faut de l’intégration et l’être, telle est notre priorité. Donc, une synthèse politique d’optimisation, pour ramasser le peuple autour d’un projet citoyen.

Pour authentification :

Frantzo REJOUIS,
Coordonnateur National

Ernst JOSEPH,
Secrétaire Général

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker