Les véhicules volés par des gangs armés, en circulation avec des plaques officielles, révèle Jean Renel Sénatus

Le président de la Commission Justice et Sécurité du Sénat, Jean Renel Sénatus, a fait des révélations inouïes ce samedi 21 décembre 2019 lors de son émission baptisée “Zokiki à l’antenne” sur les ondes d’Emancipation FM concernant les groupes armés opérant dans la commune de Ganthier à hauteur de ‘Papay’ où ils auraient utilisé des plaques officielles afin de faciliter leurs déplacements’.

Dans la perspective de démanteler les gangs armés qui rendent la vie dure aux usagers de la route nationale numéro 8, pas moins de 24 policiers ont été transférés et certains d’entre eux sont en train de réponde actuellement aux questions de SDPJ, car dit le sénateur, ces agents transférés seraient de mèche avec des chefs de gangs de Ganthier dont ‘’Lanmò San jou’’.

Par ailleurs, le parlementaire dit détenir des informations à 98 % vraies que ce groupe armé pose des plaques d’immatriculations officielles sur la plupart des voitures volées. En effet, Me Sénatus demande aux autorités qui usent des plaques officielles de coopérer avec les agents de la police dans l’idée de pallier le phénomène qui risque de se transformer en une véritable catastrophe où les malfrats circulent à bord des véhicules avec des plaques mentionnant OF(offficiels). Sénateur Sénatus souhaite la compréhension et la collaboration de toutes et tous afin d’identifier ces bandits.

Parallèlement, l’élu de l’Ouest a confirmé également qu’un certain « Arniel », qui serait un policier, servait d’informateur pour les bandits à chaque fois que la police se rendait dans leur fief. Heureusement, il est aussi transféré et questionné par la SDPJ, se réjouit le parlementaire.

D’après sénateur Jean Renel Sénatus, les stations de motocyclettes qui servaient également d’antenne sur la route nationale numéro 8 (pour informer les bandits à l’arrivée des policiers), ont vidé les lieux grâce aux efforts déployés par les forces de l’ordre afin de les mettre hors d’état de nuire.

Durant la période de pays « lock », plusieurs jeunes filles ont été kidnappées et voilées, certaines d’entre elles sont tombées enceinte après leur séquestration. De plus, plusieurs chauffeurs fréquentant ce tronçon de route ont déjà été tués sous les balles de ces voyous qui imposent leurs lois sur la route nationale menant à Malpas, Fonds-Verrettes, Thiotte entre autres. Les habitants de ces villes souhaitent vivement que la paix revienne sur ces zones désormais dénommées zones de non droits à la Martissant et La Saline.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker