Arrestation de Frantz Arby Larco: plusieurs armes et munitions saisies par la DCPJ

La résidence privée de l’homme d’affaires Frantz Arby Larco a été perquisitionnée dans la nuit du mardi 24 décembre 2019 par des agents d’unités spécialisées de la PNH. Ils ont procédé à l’arrestation de Frantz Arby Larco et plusieurs armes de différents calibres, une cargaison de munitions et d’autres équipements ont été retrouvés à son domicile situé à Puits-Blain, commune de Delmas.

Des agents de la Lutte Contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et ceux de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), ont mis la main au collet mardi soir 24 décembre de l’homme d’affaires Frantz Arby Larco, pour son implication présumée dans le trafic et détention illégale d’armes à feu selon une source policière à la rédaction de TripFoumi Enfo.

Lors de cette opération de la DCPJ à Puits-Blain 9 où habite le présumé trafiquant d’armes à feu, les agents de l’ordre se faisaient accompagner par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant toujours d’après notre source policière.

Un conteneur rempli d’armes automatiques dont M-14, Glock 30 et 40, fusils de calibre 12, plusieurs 9 millimètres, une grande quantité de cartouches, des chargeurs, des grenades, des gilets pare-balles et d’autres matériels a été également retrouvé dans la cour de Me Larco.

Selon la DCPJ, des liasses de billets de 500 gourdes et environ 10 milles dollars américains ont également été retrouvés dans un coffre-fort à l’intérieur de la maison.

Il était environ 10:30 du soir lorsque Frantz Arby Larco a été appréhendé et conduit à la DCPJ toujours d’après notre source.

Frantz Arby Larco qui s’est présenté comme quelqu’un qui enseigne aux autres comment manœuvrer les armes à feu selon ses dires est entrain de répondre aux questions de la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Toutefois, d’après certaines informations de sources concordantes, il a déjà été dans le viseur de la justice haïtienne depuis belle lurette.

Le président de la commission justice et sécurité du sénat Jean Renel Sénatus n’a pas tardé pour réagir après l’arrestation de ce puissant homme d’affaires et la saisie d’un arsenal d’armes et de munitions. “* Bravo PNH! Sekirite pa nan Nwèl. Ensekirite frape pòt rich, pòv, nwa, wouj, polisye ak sivil. Politisyen ou senp sitwayen nou tout konsène. Anpil zam, bal, grenad antre nan peyi a, kikote yo pase? Kot la dwa n? Ankèt DCPJ yo dwe reponn kesyon sa yo. Bravo pou aswè a, kòd pou tout konplis.* a tweeté sénateur Sénatus immédiatement après le débarquement de la police au domicile de Me Larco.

Pour plusieurs observateurs avisés Jovenel Moïse marche dans la bonne direction depuis le mouvement ‘lock’. Toutefois il reste beaucoup à faire s’il veut vraiment donner des signaux clairs pour traquer les bandits peu importe leur origine sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker